Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

121 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 août 2022

Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

Mise à l’arrêt immédiate de toutes les centrales nucléaires d’Ukraine !

Toute approche de la question de Zaporijjia qui ne part pas du constat que l’armée russe occupe actuellement ce site et ne le quittera que si elle en est chassée militairement relève du voeu pieu et est criminelle. La seule attitude réaliste aujourd’hui serait d'exiger la mise à l’arrêt immédiate de toutes les centrales nucléaires d’Ukraine !

Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est hallucinant que tous les commentateurs se répandent en débats stériles sur la question de savoir qui des russes et des ukrainiens seront responsables si un accident nucléaire se produit à Zaporijjia. Les deux bien sûr, et avec eux l’AIEA, l’ONU et son Conseil de Sécurité, l’Europe, l’OMS, la Croix Rouge, Greenpeace, etc.

Sauf ignorance de ma part, nul de ces intervenants, et nul commentateur, ne dit que dès le début de l’invasion russe toutes les centrales nucléaires ukrainiennes auraient dû être mises à l’arrêt, et tous les combustibles ainsi que tous les déchets sur leurs sites mis à l’abri de potentiels missiles ou bombe loin des centrales, en des sites tenus secrets. Cela aurait dû se faire dès les premiers jours de la guerre. La question n’est pas de savoir si l’électricité produite par ces centrales doit aller en Ukraine ou en Crimée, mais qu’elles cessent de fonctionner ! Les gesticulations de l’AEIA, complice avec l’OMS de toutes ces manipulations depuis sa création, sont honteuses. Au lieu d’ « alerter » sur les dangers d’un accident à Zaporijjia, elle devrait exiger l’arrêt immédiat de tous les réacteurs des 4 centrales ukrainiennes et la sécurisation des piscines et autres équipements de sécurité. Que vaut-il mieux? Faire face à des pénuries graves d’électricité (conséquence de l’absence de reconversion énergétique imposée dans le monde entier depuis 70 ans par les trusts pétroliers et le lobby nucléaire) ou faire face à un accident nucléaire majeur à l’échelle planétaire? S’adresser à Poutine pour lui demander de quitter les lieux est du même acabit que l’aurait été de demander à Hitler de lever le siège de Leningrad ou de se retirer de Varsovie lors de l’insurrection, pour ne pas faire de morts. Quant à lancer des perspectives de zone démilitarisée autour de Zaporijjia, c’est une plaisanterie de fort mauvais goût. Pourquoi pas sur la face cachée de la lune? L’ONU a une armée qui peut aller prendre le contrôle de cette zone, peut-être? Si cela pète, ils seront tous responsables, mais dores et déjà la honte est sur eux.

Et le mouvement ouvrier mondial? Que fait-il? Que pourrait-il faire? Ah, c’est vrai, il faut « défendre les emplois » des travailleurs des centrales, pardon… Cela présage de manoeuvres du même acabit lorsque la menace d’agression militaire commencera à concerner la France, ce qui n’a rien d’impossible, et peut-être pas à si long terme…

Lors de la canicule, en France des dérogations pour le rejet dans l’environnement d’eaux plus chaudes que selon les normes (déjà laxistes) sur la température de rejet autorisé pour les centrales nucléaires viennent d’être promulguées, au mépris total de l’environnement et des populations (voir le niveau de la Loire par exemple) – mais pour préserver les profits liés à l’exploitation des centrales. Cela rappelle les décisions des Etats ukrainien puis japonais de relever les seuils de sécurité concernant la radioactivité tolérable (dans les cours d’école, pour l’eau, les légumes, les champignons, etc.) à Tchernobyl puis à Fukushima. Toutes ces normes sont du pipeau absolu, car il n’existe pas de seuil minimum d’innocuité face aux radiations our les organismes. Du reste, ces normes ne sont en vigueur que tant que tout fonctionne « normalement » (où elles sont déjà bien trop élevées) mais sont abolies dès qu’il y a un accident, un problème ou un danger. Le nucléaire est vraiment une calamité pour l’humanité.

Il est toujours utile de relire cette phrase de Jean Rostand: « La culture ce n’est pas avoir le cerveau farci de dates, de noms ou de chiffres, c’est la qualité du jugement, l’exigence logique, l’appétit de la preuve, la notion de la complexité des choses et de l’arduité des problèmes. C’est l’habitude du doute, le discernement dans la méfiance, la modestie d’opinion, la patience d’ignorer, la certitude qu’on n’a jamais tout le vrai en partage; c’est avoir l’esprit ferme sans l’avoir rigide, c’est être armé contre le flou et aussi contre la fausse précision, c’est refuser tous les fanatismes et jusqu’à ceux qui s’autorisent de la raison; c’est suspecter les dogmatismes officiels mais sans profit pour les charlatans, c’est révérer le génie mais sans en faire une idole, c’est toujours préférer ce qui est à ce qu’on préférerait qui fût. » (Jean Rostand,Le droit d’être naturaliste, 1963). Toute approche de la question de Zaporijjia qui ne part pas de ce constat que l’armée russe occupe actuellement ce site et ne le quittera que si elle en est chassée militairement relève du voeu pieu et est criminelle. La seule attitude réaliste aujourd’hui serait d'exiger la mise à l’arrêt immédiate de toutes les centrales nucléaires d’Ukraine !

Alain Dubois

16 août 2022

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
La Cnil saisie d’un recours collectif contre la « technopolice »
La Quadrature du Net a recueilli les mandats de 15 248 personnes pour déposer trois plaintes contre les principaux outils de surveillance policière déployés un peu partout en France. Elle demande notamment le démantèlement de la vidéosurveillance et l’interdiction de la reconnaissance faciale. 
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Santé
Soins non conventionnels : « Les patients ont une spiritualité, une part d’irrationnel »
Parmi les soins non conventionnels, au très large public, il y a de tout : certains ont trouvé une place auprès de la médecine traditionnelle, d’autres relèvent de la dérive sectaire. Le chercheur Bruno Falissard, qui a évalué certaines de ces pratiques, donne quelques clés pour s’y retrouver. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez