Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

100 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 nov. 2021

Les bandits télévisuels

Hier soir, sur la chaîne télévisuelle 2, on nous annonce enfin que Modi a cédé aux revendications des paysans indiens, après un an de manifs - dont cette chaîne n'a jamais parlé!!! Ils n'ont vraiment aucune honte! Mais ils se garderont bien de nous dire que cette superbe victoire présage d'autres mouvements de masse comme les Etats d'Asie et du reste du monde.

Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je ne suis pas fan des "20 heures" télévisuels, mais je les regarde de temps en temps pour prendre la mesure de la propagande dans laquelle nous baignons. Depuis plus d'un an, l'Inde est le théâtre de mouvements massifs de luttes des classes, les paysans s'étant massivement mobilisés dans des manifestations contre de nouvelles lois "ultralibérales" du gouvernement Modi, qui ont été réprimées dans le sang (700 morts). A part quelques exceptions rares sur Arte, les informations télévisuelles n'en ont quasiment pas parlé, sauf en quelques phrases incompréhensibles pour qui n'a pas d'autres sources d'information. lls ont bien trop à faire pour nous parler de sujets insignifiants ou préparer la ré-élection de Macron à grands coups de zemmourades et COP 26.

Hier, Modi a cédé. Il a annoncé qu'il allait retirer ses lois (ce qui n'est pas encore fait) et a même présenté ses excuses au peuple indien, tout en disant (comme le font toujours nos hommes politiques quand ils doivent reculer sur leurs projets réactionnaires) qu'il s'excusait, non pas pour les lois mais pour la "mauvaise communication" de son gouvernement au sujet de ces lois qui étaient pourtant excellentes. En Asie, on appelle cela, tenter de "ne pas perdre la face". Mais cette défaite cuisante d'un des gouvernements les plus offensifs de la planète contre les travailleurs et les peuples présage d'autres mobilisations et combats dans toute la région et le reste du monde. L'onde de choc va être considérable.

Pour qui s'intéresse aux événements cruciaux qui ont lieu actuellement en Inde, plutôt que la télé il vaut mieux consulter des sites comme APLUTSOC, par exemple le dernier billet sur cette question:

https://aplutsoc.org/2021/11/19/inde-19-novembre-2021-formidable-victoire-historique-des-paysans-indiens-le-gouvernement-modi-renonce-a-ses-lois-anti-paysannes-un-ebranlement-du-monde/

Allez, puisque pour une fois je dis un mot sur nos médias, j'en  rajouterai une couche en évoquant le "débat" il y a quelques jours au "20 heures" entre Jadot et les hyènes et chacals de la rédaction de la 2, qui ne lui ont pas laissé finir une phrase, l'ont interrompu du début à la fin, ont couvert (parfois à plusieurs) sa voix, ont déformé ses propos, etc. Je n'ai aucune sympathie pour Jadot, un "écolo réformiste", étranger au mouvement ouvrier, qui tente de nous faire avaler qu'on pourrait "sauver la planète" sans renverser tous les gouvernements en place aujourd'hui et sans les remplacer, par un puissant mouvement révolutionnaire, par des gouvernements au service des peuples, mettant à  bas le capitalisme et nous débarrassant de tous ses serviteurs. Mais la haine de classe de ces "journalistes" est tellement nauséabonde qu'elle nous ferait presque croire qu'il représente un danger pour leurs maîtres.

Oui, je sais, c'est toute l'année, tous les jours. Mais parfois on a envie de le dire fort: qu'ils s'en aillent tous!

Alain Dubois

20 novembre 2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B