Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

121 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 janv. 2022

Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

Lettre de 5 anciens Premiers Ministres japonais à l’UE concernant l'énergie nucléaire

Dans cette lettre à l'Union européenne, cinq anciens Premiers Ministres japonais exhortent celle-ci à ne pas inclure l’énergie nucléaire parmi les « énergies vertes » bénéficiant de facilités d’investissements.

Alain_Dubois
Professeur et chercheur, biologiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans mon billet d’hier consacré aux relations entre « la gauche » et le nucléaire (Peut-on être de gauche…), j’évoquais une lettre de 5 anciens Premiers Ministres japonais à l’Union européenne l’exhortant à ne pas inclure l’énergie nucléaire parmi les « énergies vertes » bénéficiant de facilités d’investissements. Une traduction de cette lettre est ici présentée.

Notes : (1) La formule « taxonomie de l’UE » employée dans cette lettre désigne un système de classification des activités économiques ayant un impact favorable et durable sur l’environnement, dont l’objectif est d’orienter les investissements vers les activités dites « vertes ». <https://www.carbone4.com/analyse-taxonomie-europeenne>.

(2) L’un des signataires de la lettre ci-dessous est Kan Naoto, qui dirigeait le pays en mars 2011, lors de la catastrophe de Fukushima.

27 janvier 2022

Destinataire :

Mme Ursula von der Leyen,

Présidente de la Commission européenne

Une société sans nucléaire et sans carbone est possible

Il faut exclure l’énergie nucléaire de la taxonomie de l’UE

En tant qu’anciens premiers ministres du Japon, nous avons été choqués d’apprendre que la Commission européenne prévoit d’inclure l’énergie nucléaire dans la taxonomie de l’UE, qui est conçue pour faciliter des investissements dans des projets luttant contre le changement climatique ou liés à la durabilité.

Après ce qui s’est passé à Three Miles Island aux États-Unis et à Tchernobyl dans l’ex-Union soviétique, la catastrophe de la centrale nucléaire de TEPCO Fukushima Daiichi a prouvé à grands frais que l’énergie nucléaire ne peut pas être « sûre ». De plus, ce dont nous avons été témoins à Fukushima au cours de la dernière décennie est une tragédie et une contamination indescriptibles sur une échelle sans précédent. Des centaines de milliers de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer et de vastes étendues de terres agricoles ont été contaminées. De l’eau radioactive continue d’être générée bien au-delà de la capacité de stockage, de nombreux enfants souffrent d’un cancer de la thyroïde, et des quantités massives de ressources et de richesses du pays ont été perdues. Nous ne souhaitons pas aux pays européens de commettre la même erreur.

Promouvoir le nucléaire peut ruiner un pays. De même que les politiques qui ferment les yeux sur le changement climatique, les politiques de promotion de l’énergie nucléaire menacent la survie et l’existence des générations futures. Au lendemain de la catastrophe de la centrale nucléaire TEPCO Fukushima Daiichi, diverses enquêtes et recherches, ainsi que des avis d'experts du Japon et au-delà, ont clairement établi que l’énergie nucléaire n’est ni sûre, ni propre, ni économique. Nous sommes convaincus que la seule façon de parvenir à un monde véritablement durable est de promouvoir les énergies renouvelables, qui permettront à nos sociétés de s’affranchir à la fois du nucléaire et des énergies à forte empreinte carbone.

L’inclusion de l’énergie nucléaire dans la taxonomie de l’UE reviendrait à promouvoir dans le monde l’idée que le nucléaire contribue à créer une « société durable », alors qu’en réalité les déchets radioactifs et le risque inévitable d’accidents majeurs menacent à la fois l’environnement et la survie même de l’espèce humaine. Si l’UE devait approuver les investissements dans l’énergie nucléaire, cela irait à l’encontre de l’essence du Green Deal européen, et laisserait un lourd et irréversible héritage pour l’avenir de l’UE et du monde.

Au lendemain de la catastrophe de la centrale nucléaire de TEPCO Fukushima Daiichi, la décision prise par l’administration Merkel en Allemagne d’éliminer progressivement l’énergie nucléaire a été remarquable. Nous saluons cette décision. Nous espérons sincèrement que les dirigeants européens prendront à nouveau une décision courageuse pour tracer un avenir durable pour l’humanité.

Soulignons une fois de plus qu’un monde dénucléarisé et décarboné est possible.

Le 87e, 88e et 89e Premier Ministre du Japon, Junichiro Koizumi

Le 79e Premier Ministre du Japon, Morihiro Hosokawa

Le 94e Premier Ministre du Japon, Naoto Kan

Le 93e Premier Ministre du Japon, Yukio Hatoyama

Le 81e Premier Ministre du Japon, Tomiichi Murayama

Source : <https://www.reddit.com/r/france/comments/sewupd/lettre_de_5_anciens_premiers_ministres_japonais/?utm_medium=android_app&utm_source=share>.

Traduction AD, 30 janvier 2022.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Justice
Les liaisons dangereuses de Rachida Dati avec les barbouzes du PSG
Enquête illicite dans l’affaire Renault-Nissan, intervention auprès d’un préfet, renvois d’ascenseur : la justice s’intéresse aux relations entre l’ancienne garde des Sceaux et un lobbyiste mis en examen dans l’affaire qui secoue le club de foot.
par Yann Philippin et Matthieu Suc
Journal
Harcèlement, violences, faux en écriture publique : des policiers brisent « l’omerta » 
Dans un livre à paraître jeudi 1er décembre, six fonctionnaires de police sortent de l’anonymat pour dénoncer, à visage découvert, les infractions dont ils ont été témoins et victimes de la part de leurs collègues. Une lourde charge contre « un système policier à l’agonie ». 
par Camille Polloni
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma