Covid19 : vulgarisation scientifique de l'essai phase 3 du vaccin Moderna

Presque 15 jours après l'autorisation par la FDA de l'utilisation du vaccin de Moderna, les premières données ont enfin été publiées. Alors est-il plus intéressant que celui de Pfizer pour les populations à risque ?

NOTE : JE SUIS PRO-VACCIN mais je me base sur les données (publications) scientifiques pour réfléchir.


Le vaccin de Moderna a été approuvé par la FDA le 18 décembre. Les données préliminaires de phase sont rapportées dans le NEJM ce 31 décembre 2020.

Environ 15.000 personnes par groupe (placebo et vaccin), moyenne d'âge 51 ans.

Les auteurs expliquent que l'objectif primaire était de voir l'efficacité du vaccin pour empêcher l'apparition des symptômes. Leur point d'intérêt se situe à 14 jours après la 2e injection (soit au plus fort de la production d'anticorps). Ca annonce 94% d'efficacité !

Comme pour les deux autres phase 3 publiées, il s'agit de données préliminaires puisque seuls 196 personnes ont développé des symptômes sur les environ 30.000 de l'étude donc échantillon très restreint pour faire des statistiques (185 dans le groupe placebo contre 11 dans le groupe vaccin).

Les auteurs ne s'intéressent qu'au développement de symptômes, les asymptomatiques... n'existent pas. Pourquoi ne pas regarder si le vaccin prévient l'infection (diminue l'incidence des asymptomatiques) ? Probablement que ça ne marche pas alors autant ne pas regarder. L'objectif est ainsi de voir si le vaccin prévient la maladie. (Pour rappel, si le vaccin ne prévient pas l'infection, le virus circulera toujours).

Effectivement, si l'on regarde l'incidence de symptômes, le vaccin semble efficace à 94% à 14 jours après la 2e injection.

Quelle est la durée de l'immunité procurée ? On ne sait pas, pas de recul à plus de 3 mois après la 2e injection.

Ca marche chez les personnes âgées ? Avec une moyenne d'âge basse (51 ans), il était difficile d'espérer évaluer une efficacité chez les personnes âgées (les plus de 65 ans représentent moins de 25% des groupes). et donc... c'est statistiquement faiblement efficace pour prévenir l'apparition de symptômes.

Ca marche chez les personnes (moins de 65 ans) avec co-morbidités ? Oui mais c'est statistiquement faiblement efficace pour prévenir l'apparition de symptômes (échantillon petit).

Ca prévient une covid sévère ? Seules 30 personnes ont développé une covid sévère sur les 30000 participants. Pas beaucoup pour une maladie qui tue. Fallait peut-être mieux recruter des participants appartenant aux populations à risque (jeunes avec co-morbidités et âgées avec/sans co-morbidité) ? Les 30 sont dans le groupe placebo donc cela satisfait les auteurs et la FDA. Pas moi.

 

Conclusion :

  • efficacité pour prévenir les symptômes d'une covid légère
  • pas d'efficacité statistique pour prévenir une covid sévère quelque soit le groupe d'âge
  • aucune donnée sur la prévention de l'infection par ce vaccin
  • la durée d'immunité est inconnue

Comme pour le vaccin Pfizer/BioNTech, avec les données disponibles (publiées) à date d'aujourd'hui (5 janvier 2021), il faut plus de données et donc plus de temps. Pour l'instant, le vaccin Moderna prévient les symptômes lors du covid légère donc ça n'empêche statistiquement pas des personnes âgées (ou pas) de ne pas développer une forme sévère (insuffisance de différents organes, hospitalisations, décès).

On sait pas s'il fonctionne chez les personnes âgées et s'il prévient la gravité de la Covid19. Ainsi, est-ce utile de se vacciner pour éviter un peu de toux ou un peu de douleur musculaire ? Moi, j'aimerai surtout éviter d'être hospitalisé/mourir... séquelles respiratoires...

Pour rappel, je vous invite à lire mon billet sur la phase 3 du vaccin d'Astrazeneca. Quitte à ce faire vacciner... à ce jour, il semble plus intéressant (prévient l'apparition de symptômes et la gravité des symptômes).

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.