Coronavirus: l'épidémie accélère, il faut intensifier les mesures de protection.

Alors que l'OMS reconnaît enfin que nous sommes face à une pandémie, le directeur général de la Santé, le Dr Jérôme Salomon déclare « Le scénario italien, on doit s’y préparer »

Coronavirus: l'épidémie accélère, il faut intensifier les mesures de protection.

corona-soins

Alors que l'OMS reconnaît enfin que nous sommes face à une pandémie, le directeur général de la Santé, le Dr Jérôme Salomon déclare « Le scénario italien, on doit s’y préparer »

Lors du point quotidien du mercredi 11 mars, le ministre de la santé a annoncé que la France comptait désormais 2281 cas diagnostiqués, soit presque 500 de plus en vingt-quatre heures. Le Covid-19 a déjà causé la mort de 48 personnes, . Et 105 malades se trouvent en réanimation.

Deux nouveaux foyers sont apparus: la Corse et 19 communes de l’est de Montpellier, où les crèches et les établissements scolaires seront fermés durant quatorze jours, et les rassemblements de plus de 50 personnes interdits.

Ils s’ajoutent aux huit foyers déjà identifiés.

Face à cette situation des mesures supplémentaires doivent être prises en application des règles de santé publique et du principe de précaution.

Il ne s'agit ni de " paniquer" ni de "rassurer" mais de prendre les dispositions pertinentes afin de réduire la contagion.

La population doit être informée, associée, les propositions qui en proviennent doivent être écoutées et discutées. La priorité demeure l'attribution de moyens urgents et exceptionnels au système de santé qui se débat dans une crise grave.

Le collectif Inter-Hôpitaux et les organisations syndicales ont de nombreuses revendications et propositions immédiates en la matière. Mais d'autres mesures doivent également être discutées.

Ainsi la la fermeture des établissements scolaires déjà appliquée dans les foyers épidémiques mais aussi dans tout le Danemark et bien sûr en Italie semble s'imposer comme un moyen de réduire la circulation du virus.

Un très important effort doit s'appliquer aux salariés notamment travaillent dans de grandes concentrations de personnel, dans des lieux de passage, dans les transports, en contact avec le public... Pour l'instant cet aspect est peu pris en compte, ce qui entretient un climat justifié d'anxiété voire d'incrédulité dangereuse. Le personnel du Musée du Louvre a ainsi du exercer son droit de retrait pendant plusieurs jours afin d'obtenir les moyens matériels de se protéger. 

Les considérations économiques ne doivent certainement pas limiter l'ampleur des mesures de protection.

La préservation de la santé de la population est le seul et unique critère décisif en la matière.

Voir notre article précédent:https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/270220/coronavirus-la-pandemie-est-la-place-la-sante-publique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.