albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

636 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 sept. 2018

Tirade anti-migrants de Ruffin: le symbole d'une dérive

A son tour François Ruffin se vautre dans des propos nauséabonds et raconte n'importe quoi à propos de l'immigration. Il éprouve le besoin de citer Rocard et sa fameuse phrase hypocrite sur la «toute la misère du monde» que la France ne pourrait pas accueillir, comme si on était dans la «submersion».

albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De plus Ruffin a repris à son compte le vieux mensonge selon lequel l'immigration ferait baisser les salaires.

Il a fallu que ce soit le journaliste de France Info qui souligne que aujourd'hui le patronat n'organise pas l'immigration et que donc ce raisonnement était mensonger.

Le "gentil insoumis" s'inscrit donc dans la vague de dérive qui traverse la gauche nationaliste européenne, liée à la France insoumise. Le phénomène est aigu en Allemagne avec la création par la députée Sahra Wagenknecht d'un mouvement politique qui critique également la "bonne conscience de l'accueil des migrants" au moment même où l'extrême-droite se déchaîne à Chemnitz et ailleurs.

En France c'est le fameux conseiller de Mélenchon, Kuzmanovic qui la soutient ( " Le discours que tient Sahra Wagenknecht sur la question migratoire me semble donc être de salubrité publique") et déclare : « La bonne conscience de gauche empêche de réfléchir concrètement à la façon de ralentir, voire d’assécher les flux migratoires (…)"

Mélenchon a été contraint de se distancer de lui, à sa grande surprise car précise t-il dans Le Monde daté du 14 septembre " ce que je dis sur l’immigration a été la ligne de Jean-Luc Mélenchon. » Ce dernier avait d'ailleurs lui-même congratulé Sahra Wagenknecht. Ceci précédait le énième "dérapage" anti-migrants de Mélenchon, qui déclarait lors des journées de la LFI à Marseille fin août: " Nous disons : honte à ceux qui organisent l'immigration par les traités de libre-échange et qui l'utilisent ensuite pour faire pression sur les salaires et les acquis sociaux !" Il diffusait ainsi le poison raciste qui prétend que les migrations sont un outil de division et finalement de destruction des acquis sociaux. C'est l'argument traditionnel de la démagogie fasciste, hélas repris au fil des années par des fractions de la "gauche" nationaliste comme Georges Marchais faisant attaquer par un bulldozer un foyer de travailleurs immigrés à Vitry en décembre 1980.

On vient de fêter le bicentenaire de la naissance de Karl Marx qui a lancé ce cri historique " Prolétaires de tous les pays unissez vous" mais Mélenchon, Ruffin et Wagenknecht préfèrent " Prolétaires de tous les pays, haïssez vous"

Ces dérives constituent pour la gauche un danger mortel qu'il faut combattre sans répit.

DAILYMOTION.COM

"On ne peut pas dire que la France va accueillir tous les migrants, ce n’est pas possible. Maintenant, il y a un devoir d’humanité qui doit demeurer" - Vidéo dailymotion

François Ruffin, député La France insoumise de la Somme, invité de franceinfo jeudi 13 septembre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau