Manuel Valls : " bon débarras "

"Quiero ser el próximo alcalde de Barcelona" : "Je veux être le prochain maire de Barcelone", a lancé mardi 25 septembre Manuel Valls. En se déclarant candidat à la mairie de Barcelone et en abandonnant son mandat de député. Des députés France Insoumise sortent des affiches "Bon débarras" pour saluer son départ.

Des députés France Insoumise sortent des affiches "Bon débarras" pour saluer le départ de Manuel Valls.

debarras

L'annonce n'a pas suscité beaucoup de regrets. A gauche notamment, les députés Insoumis ont eu des mots très forts pour signifier leur mépris. "Je n'ai envie de dire qu'une chose : bon débarras (...) Je ne jamais apprécié le personnage provocateur", a assuré le député de la France insoumise, Alexis Corbière.

Interrogé sur la démission de Manuel Valls de son mandat de parlementaire, Jean-Luc Mélenchon a condamné tout aussi vertement le futur ex-député de l'Essonne : "Je ne salue rien du tout, ce personnage a été désastreux dans tous ses aspects. Il a toujours été d'une brutalité verbale et intellectuelle absolue, il a longuement, lourdement et profondément dénaturé l'idéal socialiste dont il avait la charge en tant que Premier ministre. (...) Son personnage ne nous a jamais inspiré beaucoup plus d'intérêt que de la détestation".

"Il trahit sa patrie"

"C'est grâce à la France qu'il a pu vivre de la politique jusqu'à présent.Il a trahi son pays et maintenant il trahit sa patrie, tout simplement", a renchéri son ancienne adversaire dans l'Essonne Farida Amrani. Lors des dernières législatives, en juin 2017, Manuel Valls avait été élu de justesse face à la candidate de la France insoumise. "Ce soir, quand je l'écoute dire 'j'aime Barcelone', moi, je me tourne vers les habitants de ce territoire (de l'Essonne) et je suis vraiment triste et déçue pour eux", a ajouté Farida Amrani lors d'une conférence de presse mardi soir. "C'est un mépris, il le fait avec mépris en s'adressant de Barcelone. Barcelone c'est à 1.000 kilomètres".

Carlos Puigdemont, chef des indépendantistes catalans, a ironisé sur l'arrivée de Manuel Valls : "Peut-il être candidat? Oui, mais c'est un candidat qui ne connaît pas Barcelone, qui n'est pas connu à Barcelone, et qui par contre est connu en France et qui connaît la France. Pour savoir qui est Manuel Valls, ce qu'il peut offrir, il suffit d'écouter ce que disent les Français", a-t-il déclaré.

Quand un show satirique catalan chambre Manuel Valls, possible candidat à Barcelone © L'Obs

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.