alberteins

Priorité aux logiciels libres

Son blog
190 abonnés Le blog de alberteins
Voir tous
  • MERCI MONSIEUR DROUET

    Par
    voeux-2019-800x623
    "Comme ceux qui me lisent, je vis la fin d’année politique la plus motivante de ma longue vie d’engagements. J’ai donc le cœur plein de gratitude pour ces gilets jaunes qui mènent avec tant de bon sens, tant de sang-froid, tant de constance, le combat pour libérer notre pays des chaines de l’argent roi. "
  • Ce que Médiapart ne montrera jamais

    Par
    acte7
    Acte 7. La rengaine de l’essoufflement de la mobilisation sans cesse matraqué par les grands médias commence à s’user. Si de leur point de vue, il s’agit de pointer de manière continue l’acte final du mouvement des Gilets jaunes, force est de constater que la mobilisation continue envers et contre tout.
  • Emmanuel Macron "C'est un gamin mal élevé, vicieux"

    Par
    macronenfant
    En exclusivité pour Atlantico, Emmanuel Todd livre son analyse du phénomène des Gilets jaunes. Pour l'historien, les Gilets Jaunes représenteraient une forme de père collectif dans un pays déboussolé par un enfant roi. ”L'État ne peut pas être incarné par un enfant… or Emmanuel Macron est désormais perçu comme un gamin par les Français”
  • Quand tout remonte à la surface

    Par
    gilets-jaunes-au-coeur-de-l-embrasement-sur-champs-elysees
    Un article exceptionnel de Serge Halimi - Monde Diplomatique - : Avec les « gilets jaunes », un pouvoir trop sûr de lui et prétendant servir de modèle à l’Europe a dû céder devant la révolte de groupes sociaux jusque-là peu mobilisés collectivement. En un mois, transports, fiscalité, environnement, éducation et démocratie représentative ont été remis en cause.
  • Edwy Plenel : voyons un peu de cohérence

    Par
    Dans son dernier article, M.Plenel appelle à l'union des Gauches. On aurait aimé voir un Plenel aussi combatif au moment des perquisitions, lorsqu'on lui parlait de la montée d'un fascisme d'État et que la rédaction de Médiapart a hurlé encore plus fort que les "macronistes". Ensuite on va jouer au révolutionnaire sur les plateaux de TV, on lance des appels à la Gauche, MAIS QUELLE GAUCHE ?