Oh les économistes libéraux : c’est quoi la véritable dette de la France ?

Allez au boulot, les économistes libéraux, maintenant que vous connaissez la véritable dette qu’on va laisser aux générations futures, faut revoir toutes vos copies.

La véritable dette de la France ?

la dette publique française est passée de 20 % du PIB en 1980 ( 100 M) à 66% du PIB en 2002 ( 1 000 M) et finalement à 100 % du PIB fin 2017 ( 2 100M) .  Elle représente aujourd’hui une charge de plus de 35 200 euros par habitant et de 70 000 euros par ménage.

La maîtrise de la dette publique est désormais au centre des débats politiques . Le Gouvernement français s’est engagé, devant l’Assemblé nationale et vis-à-vis aussi de ses partenaires européens, sur une trajectoire de redressement des comptes publics.

Car il est injustifiable de reporter les charges publiques actuelles sur les générations futures, dès lors qu’il s’agit de financer par l’emprunt des charges de fonctionnement courant.

Ça va les économistes libéraux, le constat est juste pour le moment, on est donc passé d’une dette de 100 Milliards en 1980 à plus de 2 100 Milliards en 2017. On va dire une augmentation de 2 000 Milliards en un peu moins de 40 ans.

" Pour les libéraux, l’État doit être géré « en bon père de famille » et donc, comme un ménage" 

Mais un « bon père de famille », lorsqu'il souhaite acquérir un bien immobilier, il contracte bien une dette sur 20 à 25 ans en moyenne et cette dette représente bien 5 à 10 fois son revenu annuel. Et si tout va bien ce n'est pas une dette qu'il va transmettre mais un bien immobilier.

Donc si un état s’endette pour laisser des infrastructures publiques , des services publiques efficaces, il agit en bon père de famille, non.

Mais il faut la financer cette dette ? Avant de répondre à cette question, nous allons parler de chose sérieuse pour une fois, qu’elle est la véritable dette qu’on va laisser aux générations futures.

En France il y a 58 réacteurs nucléaires ( 120 pour toute l'Europe) dont 34 ont plus de 30 ans et donc arrivent en fin de vie dans les 10 ans. Les seuls réacteurs totalement démantelés sont en Allemagne au nombre de 3, et les premières estimations qui étaient de 16 milliards sont passées à 300 Milliards, il y a même une étude de Siemens qui chiffre à 1 700 Milliards pour les 17 réacteurs.

Oh les économistes libéraux si on sort sa calculette, ça fait combien tout ça pour 58 réacteurs. On obtient la véritable dette que l'on va laisser aux générations futures. En fait on ne sait pas très bien combien ça va coûter mais certainement beaucoup mais beaucoup plus cher que vos 2 000 Milliards.

Et en bon père de famille, on ne laisse pas à ses enfants toutes les ordures qu’on a accumulé au cours de sa vie, en leur disant vous irez les emmener à la déchetterie. Non dans une économie libérale on les laisse dans le sol, dans l’alimentation, dans l’air ou alors dans certains pays devenus les poubelles du monde libéral.

Et un réacteur nucléaire, c’est pas une épave de voiture qu’on pourrait éventuellement laisser à l’abandon au fonds du jardin, faut s’en occuper pas trop le choix : «  il est injustifiable de reporter les charges publiques actuelles sur les générations futures ».

Allez au boulot, les économistes libéraux, maintenant que vous connaissez la véritable dette qu’on va laisser aux générations futures, faut revoir toutes vos copies.

Pourquoi dans nos sociétés modernes les économistes libéraux sont plus écoutés que tous nos chercheurs.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.