Européennes 2019: la polémique commence

Lors des dernières élections européennes de 2014, au niveau national, les listes du Front national étaient arrivées en tête avec 24,86% des suffrages, suivies par celles de l'UMP (devenue LR) avec 20,81%, puis celles du PS avec 13,98%. La grande victoire de l'abstention : en France, l’abstention a été de 56 % alors que le record avait été battu en 2009 avec 59,36 %.

capture-du-2018-06-05-09-16-47

Les élections se tiendront au mois de mai 2019, rappelons qu'il faudra réaliser au moins 5% des voix pour obtenir des élus et 3 % pour le remboursement des dépenses électorales.

Les élections européennes de 2014 en France, ont donné lieu à la répartition suivante des députés européens. Cette répartition sera naturellement profondément modifiée en 2019 avec l'arrivée de deux formations politiques qui n'existaient pas à l'époque : LREM et France Insoumise.

capture-du-2018-06-05-09-32-24

Plusieurs sondages ont déjà été publié, bien entendu aucun ne fait état de l'abstention, et nos "médiocrates" considèrent que la vision européenne de LREM - Modem est pour le moment plébiscitée avec 26% des intentions de vote. Si on prend en compte l'abstention cette vision de l'Europe n'est en fait approuvée que par ( 26% x 0,45 ) 11,7% du corps électoral.

À Gauche la situation est délicate ( même si les sondages sont à interpréter avec précaution ) , pour le moment seule France Insoumise serait en mesure d'obtenir des députés européens et surtout d'obtenir un remboursement des frais de campagne. Vous comprendrez aisément que l'on ne peut plus considérer le PS comme une force de Gauche ( Trois élus du groupe Nouvelle Gauche, nouveau nom du groupe socialiste, ont voté pour la confiance, Guillaume Garot, David Habib et Hélène Vainqueur-Christophe et Olivier Faure a du être exfiltré des dernières manifestions sous les insultes des participants).

La situation de la Gauche étant posée, on comprend les polémiques qui commencent à naître car si le PCF, EELV et Génération.s participent aux élections séparément , la probabilité d'obtenir plus de 3% donc un remboursement des frais de campagne est faible, quant à obtenir plus de 5% donc un député elle est quasiment nulle.

Il est à noter que contrairement aux législatives, l'élection des députés européens français se fait au scrutin proportionnel plurinominal, ce qui permet à chaque formation de défendre sa vision de l'Europe, sans faire de compromis.

Dans un premier temps Benoît Hamon s'était déclaré prêt à s'allier avec La France insoumise en vue des élections européennes à condition que celle-ci abandonne l'idée d'une sortie de l'Union, Jean-Luc Mélenchon déclare dans un entretien accordé à La Provence : « Renoncer à nos idées pour avoir un accord ? Même pas en rêve ! [...] Il est un peu manœuvrier. Il offre son alliance de tous côtés. Mais en réalité, il est en concurrence avec les Verts, le PS, le PCF. Il veut siphonner .

Le 20 avril 2018, Yannick Jadot affirme qu'il ne rejoindra pas le mouvement de Benoît Hamon et que EÉLV aura sa propre liste lors des élections. Le parti écarte aussi la possibilité d'une alliance avec La France insoumise. On comprend qu'il ne souhaite plus d'alliance avec Hamon : Accord Hamon - Jadot : les Verts résignés à ne jamais revoir leurs 200.000 euros . Benoît Hamon avait promis de prendre en charge les frais engagés par la candidature présidentielle de Yannick Jadot, une somme négociée autour de 200.000 euros. Sauf qu'un an plus tard, les écolos attendent toujours de voir la couleur du magot ! Rien à l'horizon, pas l'ombre d'un euro remboursé. Et les patrons de la boutique EELV de laisser poindre un certain fatalisme : "On ne va pas gratter à la porte pendant dix ans..."

Le 3 juin 2018, le PCF annonce avoir choisi Ian Brossat comme tête de liste. On comprend bien que tout accord est délicat, mais en faisant croire que l'unique responsable de la division à Gauche serait JL Mélenchon,  nos éditorialistes vont nous rejouer le match des législatives : Pour une Assemblée plurielle contre le fait présidentiel

L'abstention sera une nouvelle fois la grande gagnante ( entre 55% et 60%), il serait peut être judicieux pour les partis de Gauche de s'y intéresser plutôt que de chercher une improbable union.

Ian Brossat tête de Liste PCF, elle est pas belle cette gauche unie. Karl Marx : “Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre.”

brossat

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.