Benoît Hamon veut rebondir aux européennes

« Ce sera Benoît Hamon la tête de liste. » Ces mots, prononcés sans ambiguïté par un proche de l'ancien socialiste, viennent mettre fin à un suspense de plusieurs mois entretenu par l'intéressé. Il va ainsi essayer de faire oublier son magnifique score de 6,36% à la présidentielle, Hamon a dépensé 6,58 €/voix un record absolu qui en fait notre champion de la 5e République.

hamon-contre-jlm2-1-macron

L'intéressé, interrogé par Le Parisien, ne dément pas: "J’ai très envie de m’engager dans cette bataille, je m’y prépare", affirme-t-il. La liste de Génération-s devrait être présentée dans la première quinzaine de novembre. 

Faute d'union avec EELV, l'ancien ministre de l'Education de François Hollande s'y collera lui-même.« C'est mort avec EELV », confirme, dépité, un cadre de Génération-s. Nombreux sont les militants, dans les deux partis, qui ont longtemps espéré cette alliance.

Mais côté EELV, Yannick Jadot espère également rebondir lors de cette élection européenne qui profite généralement aux Verts. L'eurodéputé a été choisi par plus de 58% des adhérents face une liste conduite par Michèle Rivasi, également députée européenne, qui a remporté un peu plus de 35% des votants. Les quelque 3.800 adhérents à jour de cotisation, dont quelque 1.800 ont pris part au vote, avaient le choix entre deux listes ordonnancées de seize noms identiques, mais avec une inversion des binômes homme-femme. Le parti écologiste compte actuellement six eurodéputés. Parmi eux, José Bové et Eva Joly ne se représentent pas.

Mais depuis la fin de la présidentielle, les Verts n'ont apparemment plus aucune envie de travailler avec Hamon. Il ne faut pas oublier que pour la présidentielle, il y a eu «une discussion de marchands de tapis» entre les Verts et Hamon le candidat du Parti Socialiste. Accord Hamon - Jadot : les Verts résignés à ne jamais revoir leurs 200.000 euros . Benoît Hamon avait promis de prendre en charge les frais engagés par la candidature présidentielle de Yannick Jadot, une somme négociée autour de 200.000 euros. Sauf qu'un an plus tard, les écolos attendent toujours de voir la couleur du magot ! Rien à l'horizon, pas l'ombre d'un euro remboursé. Et les patrons de la boutique EELV de laisser poindre un certain fatalisme : "On ne va pas gratter à la porte pendant dix ans..."

Donc pour le moment Benoît Hamon est seul mais il précise qu'il a toujours le feu sacré de la politique et une envie d'occuper une place majeure à Gauche. « J'ai très envie », confie Hamon « Ces élections, c'est le moment pour Génération-s d'éclore vraiment », précise t-il et il ne nie pas qu'il  portera lui-même les couleurs de Génération-s. « J'ai très envie de m'engager dans cette bataille, je m'y prépare », poursuit-il. Fini le « je ne suis pas sûr d'en avoir envie » ou « pas certain que ce soit la meilleure solution » servis pendant des mois. La liste que prépare Génération-s devrait être présentée dans la première quinzaine de novembre. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.