François Ruffin : OPÉRATION "RENDS L'ISF D'ABORD !"

Les deux mesures, sur l’ISF et les revenus mobiliers, coûteraient 7 milliards. Emmanuel Levy - Marianne - a tenté de savoir à qui iraient en priorité ces 7 milliards d’euros. La réponse est sans appel : pour les 0,01% les plus riches du pays, les deux mesures phares d’Emmanuel Macron signifieraient une exonération de l'ordre de 1 million d’euros d'impôt en moins par ménage.

Avec Macron, 3 milliards d'impôts en moins... pour les 3.000 foyers les plus riches ! Par Emmanuel Lévy

Les deux mesures, sur l’ISF et les revenus mobiliers, coûteraient 7 milliards, selon les calculs de l'OFCE. Emmanuel Levy - Marianne - a tenté de savoir à qui iraient en priorité ces 7 milliards d’euros. La réponse est sans appel : pour les 0,01% les plus riches du pays, les deux mesures phares d’Emmanuel Macron signifieraient une exonération de l'ordre de 1 million d’euros d'impôt en moins par ménage.

Partant de ce constat et face à la colère des français, le député La France Insoumise, François Ruffin lance une opération "RENDS L'ISF D'ABORD !".

C'est toute la France qui, aujourd'hui, de la Lorraine aux Ardennes, dans la rue ou dans les sondages, vous le répète : "Rendez l'ISF d'abord !"

La transition environnementale ? D'accord. Une fiscalité écologique ? Très bien. Mais rends l'ISF d'abord !

Carburants: François Ruffin interpelle le gouvernement. "Rendez l'ISF d'abord !"

"Rendez l'ISF d'abord monsieur le Président" : mardi, lors de la séance des questions au gouvernement, le député LFI François Ruffin a directement interpellé Emmanuel Macron, l'accusant d'"enrichir les riches".

Dénonçant tour à tour la suppression de l'ISF, la "flat tax", l'"exit tax", le "secret des affaires" et le "CICE doublé", l'élu de la Somme a accusé l'exécutif d'avoir "offert cinq milliards d'euros sur un plateau aux nouveaux seigneurs".

© FrancoisRuffin80

© FrancoisRuffin80

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.