"CONTRE LES MAÎTRES DES MÉDIAS, VIVE LES DUTTON PEABODY !"

François Ruffin "Ils sont les maîtres de l'industrie, de l'armement, du luxe, il faut en plus qu'ils soient les maîtres des médias !, de l'opinion, de la résignation ! Mon intervention à la tribune de l'Assemblée nationale sur la question des médias. Bon visionnage !"

Macron, Lagardère et le service public.

"Je vais donner un exemple, un exemple au sommet, un exemple que vous n'allez pas apprécier. En 2010, Emmanuel Macron est alors banquier chez Rothschild. Entre autres clients, il conseille Arnaud Lagardère pour la vente de ses magazines internationaux au groupe américain Hearst. En 2012 , le même E. Macron entre à l’Élysée, comme secrétaire général adjoint. Et c'est lui qui traite, avec le groupe Lagardère, la revente des actions EADS. C'est lui qui, face à son ancien client, est supposé défendre les intérêts de l'état. Arnaud Lagardère se dira ravi du « deal », qui lui procure une confortable plus-value. En 2016, E. Macron se lance dans la course à l’Élysée. Et de qui reçoit-il aussitôt le surprenant soutient ? De la presse Lagardère. Le candidat d' « En Marche » enchaîne les unes du Journal Du Dimanche, les couvertures de Paris-Match, les passages sur Europe 1, câliné à souhait. Contre cette corruption quotidienne de notre démocratie, nous devons retirer les médias des mains de ces milliardaires. Nous devons libérer les journalistes. Nous devons libérer le Dutton Peabody qui sommeille en eux."

"CONTRE LES MAÎTRES DES MÉDIAS, VIVE LES DUTTON PEABODY !" - Macron, Lagardère et le service public © François Ruffin

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.