LA HONTE EN MARCHE

Terra Nova mène une enquête de sociologie politique sur les adhérents de la République En Marche. En plus des questions sur la menace islamique, on trouve d’autres affirmations sur lesquelles les militants sont invités à montrer leur accord ou désaccord : « On ne se sent pas chez soi comme avant », « Les enfants d’immigrés nés en France sont des Français comme les autres »

terra-nova

Cela prend une vingtaine de minutes pour répondre à la centaine de questions. Pour qui avez-vous voté à la présidentielle, avez-vous déjà eu un engagement politique, quelle thématique est prioritaire pour vous? La réalisation du questionnaire est de la responsabilité de Terra Nova.

La République En Marche : Anatomie d’un mouvement

"Ce type de travail de recherche est assez classique et La République en marche s'y prête bien volontiers" Christophe Castaner.

Dans ce sondage, La République en marche demande à ses militants de se positionner sur plusieurs sujets, dont celui de l’Islam. Avec des questions surprenantes voire très orientées.

En plus des questions sur la menace islamique, on trouve d’autres affirmations sur lesquelles les militants sont invités à montrer leur accord ou désaccord : « On ne se sent pas chez soi comme avant », « Les enfants d’immigrés nés en France sont des Français comme les autres » ou encore « Il y a trop d’immigrés en France »…

Le Monde : "Rapidement qualifié sur Twitter de « nauséabond » – voire « raciste » –, avec « des questions orientées », ce sondage en ligne, hébergé sur le site du mouvement macroniste et intitulé « La République en marche, anatomie d’un mouvement », a été dénoncé par plusieurs figures de l’opposition, mardi 19 juin. Le sénateur socialiste Rachid Temal a ainsi fustigé « un questionnaire digne de l’extrême-droite ». Dans la même veine, sa collègue, Marie-Noëlle Lienemann a accusé le parti présidentiel d’être « en marche vers les thèses de l’extrême droite »."

terranova2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.