En Marche : une carte de vœux

La République en Marche va distribuer 500.000 cartes de vœux aux français afin qu'ils puissent transmettre leurs idées au parti. "Ce sont des cartes de voeux que les marcheurs vont distribuer dans les lieux publics", a précisé Christophe Castaner,le délégué général de La République en marche. "On propose de renvoyer des projets, des idées, qu'ils veulent partager avec nous pour la nouvelle année."

c17d17a771cc863aa196c97eb651c

 L'idée est la suivante :  "Racontez-nous en quelques mots comment vous transformeriez la France, localement, efficacement et solidairement".

Emmanuel Macron avait promis: "Plus personne dans les rues" d'ici à la fin de l'année. Pourtant à quelques heures de l'échéance, de nombreux sans-abri affrontent des conditions inhumaines et les associations jugent que la promesse était démagogique sans moyens supplémentaires.

"Il faudrait que les ministres du Logement, Messieurs Mézard et de Normandie, démissionnent parce qu'ils ont failli à la mission que leur a donnée le président", a déclaré Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL.  Il a rappelé qu'il y avait 140 000 sans-abri en France. "On voit des femmes, des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées, qui dorment sur les trottoirs. Tout le monde sait que quand on est dans la rue, on meurt à petit feu. C'est une politique criminelle. Alors que par ailleurs, on a près de trois millions de logements inoccupés, des milliers de places dans des ailes d'hôpitaux qui sont vacantes et chauffées, des locaux publics qui pourraient être tout de suite ouverts et réquisitionnés.". 

"la politique migratoire actuelle est menée par la volonté de séparer des « bons » réfugiés, ceux qui peuvent effectivement prétendre à une protection au titre de l’asile, et des « mauvais » migrants, dits « économiques ». Le Défenseur des droits n’a de cesse de dénoncer cette distinction. Outre qu’elle est dépourvue de sens - les causes de l’exil sont multifactorielles -, elle conduit à jeter le discrédit et la suspicion sur l’ensemble des étrangers, dont on cherche à déterminer si leur choix d’atteindre l’Europe est justifié et pas simplement utilitaire, au risque de priver certains d’une protection dont ils seraient en droit de bénéficier. De surcroît, en vertu de la fausse théorie de "l’appel d'air", tout est fait pour rendre la vie quotidienne des migrants plus difficiles et à bien des égards, inhumaines."

L'hiver dernier, 135,8 millions de repas avaient été distribués dans les 2085 centres et antennes des Restos du coeur. Mais le gouvernement d'Emmanuel Macron fait le pari que nos premiers de cordée vont réduire la pauvreté à partir de vieilles recettes libérales utilisées depuis des décennies.

Et pourtant, la France , c'est la 6è puissance économique mondiale avec ses 2.829 milliards de dollars de richesse nationale produite chaque année, ses multinationales classées parmi les plus grandes entreprises mondiales, ses premiers de cordée qu'il faut choyer par crainte d'un exil fiscal. Et "rien ne change", le nombre de pauvres a augmenté d’un million en dix ans à mettre en opposition avec l'incroyable envolée du nombre des millionnaires français en 2015 (la France compterait 523.000 millionnaires. Ce qui en fait le 6ème pays où l'on recense le plus de ménages fortunés dans le monde.)

Une envie ? Une idée ? Un projet ? Moins de cynisme médiatique et plus de solidarité.

Bonne année 2018 à toutes et tous. Et pour ceux qui comme moi auront autre chose à faire ce soir que d'écouter les voeux présidentiels :

macron-bref-discours-1

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.