Les acquis de l'alliance identité ethnique/rationalité économique au RHDP.

Les acquis de l'alliance modernisatrice de l'identité ethnique et de la rationalité économique au RHDP d'Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire sont multiformes. Ils s'expriment au triple niveau de l'économique, du social et du politique. En Afrique la lutte contre le repli identitaire passe par.

Les acquis de l'alliance modernisatrice de l'identité ethnique et de la rationalité économique au RHDP d'Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire.

Après la dérive identitaire des années 1995 à 2010 qui rompit l’alliance modernisatrice de l’identité ethnique et de rationalité économique (une alliance vitale dont dépend le développement endogène) le Président de la République Alassane Ouattara et le Vice-président Daniel Kablan Dunkan, à l'instar du père de la Nation Félix Houphouët-Boigny, scellent à nouveau, dans une politique pragmatique de l’action, cette alliance dans le cadre de l'économie globalisée. L'objectif du RHDP est de mener plus loin, l'œuvre de construction nationale en faisant aboutir le programme d'industrialisation économique sous le nouveau ivoirien régime de démocratie pluraliste.

La conduite magistrale de ce programme par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, maître d'œuvre de ce programme d'émancipation, se traduit par une politique de reconstruction des infrastructures et des équipements publics qui permettent de relier les parties du territoire dans un programme au long cours de construction nationale.

Cette action régalienne de l’État ivoirien agissant comme agent de développement est soutenue par une démocratie d’implication citoyenne, d’intervention, et d’expression. Cette action de modernisation tout azimut qui porte déjà de beaux fruits est destinée à transformer la Côte d'Ivoire en État-nation, en puissance politique et économique nationale à rayonnement international. Elle se traduit par des gains qualitatifs dans plusieurs domaines.

Au niveau économique les taux de croissance exceptionnels du pays, attestés par les publications scientifiques des médias internationaux dédiés,  sont l'indice de la libération efficiente des forces de production combinée à une expertise des investissements économiques (Cf.: « Le RHDP, continuité d’une vision républicaine et démocratique " : les infrastructures économiques au service des droits humains. Chapitre 139).

Au niveau politique, le rétablissement du principe de citoyenneté assure la participation politique de la diversité, fait naître progressivement un sentiment d'appartenance commune citoyenne entre les Ivoiriens et redonne du sens à la notion de souveraineté du peuple.

La définition sociale de la représentativité du RHDP et sa gouvernance programmatique, remodèlent l’affrontement démocratique ivoirien en le définissant comme affrontement et concurrence programmatique pour l’exercice du pouvoir. L’État ivoirien retrouve aux yeux des populations sa définition originelle comme service public auparavant consacrée sous l’Etat mobilisateur par Félix Houphouët-Boigny.  Par cette définition programmatique et sociale volontariste de soi, le RHDP force ses adversaires à s’élever à son niveau. A ce plan, s’affirme une transformation qualitative de la démocratie ivoirienne.

Au niveau de la Loi fondamentale et des institutions, la réforme constitutionnelle et celle du parlement donnent du contenu au principe démocratique de séparation coordonnée des pouvoirs et assure, dans le bicamérisme,  la représentation de l'ensemble des collectivités du territoire (Cf. « Le RHDP, continuité d’une vision républicaine et démocratique " : De la réforme de la constitution à la réforme de la du parlement: la cohérence de la gouvernance démocratique et républicaine du RHDP. chapitre. 120).

Par ces réformes qui renforcent la démocratie dont la fonction est de médiatiser l'économie de libre marché pour la transformer en développement endogène le RHDP se définit pleinement un acteur de modernisation, de développement et de démocratisation.

Ces réformes institutionnelles devraient permettre d'assurer la gestion politique efficiente de la problématique d'articulation entre nécessités d'investissement et impératifs de redistribution.

Cette gestion démocratique renforcerait la qualification méritée du RHDP comme un front républicain libérale à orientation sociale qui remplit son office avec une expertise inédite en Afrique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.