Séparation

Un extrait du livre de Nicole Malinconi.

« Ainsi, dans ce discernement, la question de ma responsabilité d'enfant recevait finalement une réponse sans excuse, car il m'apparaissait que, oui, j'avais fait servir l'intelligence au refus de la loi de l'existence, que c'était bien un choix, une préférence pour l'enfermement. Un choix conditionné, orienté, mais néanmoins le mien. Il fallait cesser de ne pas le savoir. Le tout, c'était de vivre, portant cela. Car lorsqu'on finit par reconnaître ses actes et sa vie, vient un moment où la recherche infinie d'une explication ultime à ceux-ci équivaudrait sans doute à tenter d'en alléger le poids ou de les nier. Ma question du début se muait alors en réponse; elle résonnait encore, oui, mais cette fois pour accompagner le regret profond et l'abattement que l'on éprouve devant tant de temps perdu, et tant de vie. Et en plus, ce n'était pas fini. Ce ne sera peut-être jamais fini, jusqu'à la fin définitive. On ne se fait pas quitte de la manière mystérieuse dont on est devenu qui on est, laquelle tend le plus souvent à demeurer pareille tout au long de la vie, comme une sorte de logique, comme une charpente ou une ossature aussi bien qu'une gangue. On ne devient pas quelqu'un d'autre au cours d'une psychanalyse ni au cours de rien, il faut dire; tout juste découvre-t-on, après, en surplus, pourrait-on dire, que l'on s'est comme rapproché du vivant de la vie, de la sienne propre, mais ce n'est pas garanti. » Nicole Malinconi, Séparation, p. 78-80.

 

 

The Logical Song - Written and Composed by Roger Hodgson - Voice of Supertramp © BDFilms4U

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.