L'argent des contribuables fait le bonheur des managers. OK mais....

Beaucoup disent ou vont dire que l'argent des contribuables fait le bonheur des managers gonflés et gonfleurs de bilan, amateurs de stock options et de revenus délirants avec parachutes dorés. OK! c'est vrai.

Beaucoup disent ou vont dire que l'argent des contribuables fait le bonheur des managers gonflés et gonfleurs de bilan, amateurs de stock options et de revenus délirants avec parachutes dorés. OK! c'est vrai.

On va hurler, comme Libé, au hold up. Ok! c'est vrai.

Mais il y a quelque chose qui fait plaisir politiquement, c'est que l'Europe est de retour!

Si le redressement des places boursières se confirme, il faudra tout de même saluer l'initiative européenne tandis que le spectre de 29 hantait les esprits. Les Etats unis ont été peu puissants voir impuissants à endiguer l'effondrement du domino financier. Les décisions du week-end dernier prises à Paris, parce qu'elles furent politiques et coordonnées entre états européens constituèrent au moins une première digue efficace face au tsunami qu'aurait représenté la déstabilisation probable des banques de dépôts. Il s'agissait de soutenir le système bancaire pour éviter la catastrophe. Pour ma part, dans mon immense ignardise économique, je regrette naïvement que ce plan de sécurisation européen ne soit accompagné d'un New Deal façon troisième millénaire ainsi que d'un calendrier de discussions internationales pour la "régulation et la moralisation" du système financier mondial. Mais qui sait? ça viendra peut-être les prochains jours face à la dégradation économique et sociale que va induire la crise financière actuelle.

'

Donc OK, c'est vrai, les salauds s'enrichissent encore sur le dos des "vrais gens", les mains plongées dans nos bas de laine et nos cochonnesques tire-lires, nos portefeuilles en carton bouilli, nos modiques assurances vies, nos prêts à taux variables... Bref notre travail, celui de nos ascendants et celui de nos descendants. OK, c'est vrai!

'

Mais les mains invisibles du marché, pour faire vite, le Père Noël, le Dieu-Argent, et le Veau d'or, ont pris un coup sur leurs nez sphinxiens. L'hétéronomie économique plaçant au dessus de nos têtes la loi de l'offre et de la demande comme un Elohîms mangeur d'hommes, a reculé face à l'autonomie. Le "soyons égoïste" a pété une Durit. La religion Thatcherienne a plié face à la Politique et c'est l'Europe qui a donné les coups décisifs.

'

Il ne manquerait plus qu'un noir devienne président des Etats Unis d'Amérique et on pourrait peut-être recommencer à penser faire de la politique...OK ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.