Castaner et ses chiens de garde

le spectacle offert par la presse BFMisée et aussi les chaines de radio France a été assez pitoyable depuis quelques jours La thèse de Castaner selon laquelle le défié du 1 mai serait violent a été servie sur un plateau et rabâché par l’ensemble des chiens de garde du gouvernement.

Castaner et ses chiens de gardeCastaner et ses chiens de garde


le spectacle offert par la presse BFMisée et aussi les chaines de radio France a été assez pitoyable depuis quelques jours


La thèse de Castaner selon laquelle le défié du 1 mai serait violent a été servie sur un plateau et rabâché par l’ensemble des chiens de garde du gouvernement.

Scénario bien ficelé: 

     soit la violence était au rendez vous, on sentait bien que c’était le souhait de BFM et consorts, et les syndicats, les GJ devenaient les casseurs de la société

    soit pas (peu) de violence et Castaner en tirait les bénéfices et devenait le héros des moins de 1 citoyen sur 4 s’apprêtant, parait il, à voter pour la liste Macron.


Presque tous les organes de presse ont « déguelé » les consignes de Castaner pour éviter que les préoccupations  des manifestants soient développées. Sachant que Macron a déjà tout réglé, en se contentant de rendre ce qu’il avait pris au plus démuni sans rien prendre à ses chers amis.Il faut par dessus tout éviter les vraies questions. L’argent existe. Sans parler des évadés fiscaux, il y a une « cagnotte »: les 100 milliards d’€ par an que coutent les pollutions de l’air. Un peu d’effort et une partie de ce gâchis peut être économisé. Le problème est que cet argent va surtout dans les poches des « amis » du président. Ceux qui sont à l’origine des pollutions et qui sont aussi ceux qui fabriquent les médicaments, ils gagnent sur les deux tableaux! Pourquoi le glyphosate ne sera pas éliminé rapidement, pourquoi continuer de fabriquer des pesticides qui tuent. Pourquoi les mines de charbon ne seront pas fermées, se trouveraient elles sur des circonscriptions de quelques ministres?


Castaner a t il conscience qu’il n’est lui même que le chien de garde des quelques milliardaires qui dirigent la planète. Il n’est qu’un supplétif comme son « chef » et ses collègues. Qu’il se souvienne de ce que deviennent les supplétifs. Qu’ils soient du coté des vainqueurs ou du coté des vaincus ils sont toujours sacrifiés.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.