Aujourd’hui lundi 2 septembre la rentrée des classes a été confisquée à Tristan

Aujourd’hui lundi 2 septembre la rentrée des classes a été confisquée à Tristan et aussi à des centaines d’enfants différents ou handicapés. Comme chaque jour depuis le 4 juin, son cartable restera dans le placard.

 

Aujourd’hui lundi 2 septembre la rentrée des classes a été confisquée à Tristan et aussi à des centaines d’enfants différents ou handicapés.

Comme chaque jour depuis le 4 juin, son cartable restera dans le placard. 

Tristan, un enfant autiste de presque 8 ans exclu temporairement(?) de l’école le 5 juin sans prendre la peine de vérifier si sa maman qui l’élève seule pouvait assumer, ni prévoir la durée de cette exclusion. De tergiversations en tergiversations, il se pourrait qu’une réunion décide de son avenir le 9 septembre. Trois mois d’anxiété infligée à la maman sans aucune certitude que toutes les promesses aboutissent à un plan respectant la personnalité de son fils. La maman a eu le 30 aout une discussion téléphonique avec un Inspecteur d’Académie (le DASEN) d’Albi qui ouvre peu de réelles perspectives d’obtenir les moyens légaux pour que les droits de son enfant soient respectés. Pour lui: « l’éducation nationale ne peut pas tout ». Rappelons que Le Conseil d'État a, dans un arrêt du 16 mai 2011, considéré que l'État est, de ce point de vue, tenu à une obligation de résultat.

Cette réalité va à l’encontre des droits des enfants autistes et aussi des affirmations maintes fois répétées sur la priorité donnée à l’inclusion scolaire des autistes. De trop nombreuses promesses non tenues ne donnent pas une grande confiance dans la communication faite à l’occasion de la prochaine rentrée scolaire.

Le rapport de la Cour des Comptes sur l’autisme résume bien la suite des déconvenues qui font que notre pays est régulièrement condamné.

Comme l’a dit Monsieur le Premier Ministre dans son discours du 6 avril : «  j’ai entendu à la télévision la maman d’un enfant autiste qui disait que « la fatalité, ça n’est pas d’être autiste, c’est de naître avec un autisme en France ».

Cette fatalité devient écrasante. 

Anouck, la maman a lancée une pétition :

https://www.mesopinions.com/petition/enfants/rentree-scolaire-autistes/71964

Elle a créé un collectif « un cartable pour tous » pour rassembler des familles dans la même situation;

Elle a posté une vidéo pour décrire la situation https://youtu.be/PNCQWA7_FY4

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.