barbarie contre barbarie

André Gorz avait bien compris que la crise pourrait conduire à la barbarie si les dirigeants se révélaient incapable de conduire une politique

de justice sociale. La barbarie des banlieues répond à la barbarie des financiers soutenus par les politiques. S'il n'est pas question de justifier

le vol et la rébellion, comment se contenter de traiter les problèmes en niant les causes. Comment expliquer que certains puissent, en toute

impunité, voire avec la protection des institutions, voler des millions d'euros à la communauté et que d'autres meurent pour presque rien.

le sentiment d'injustice mal canalisé peut déclencher des réactions incontrolables

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.