D’un négativisme à l’autre

Quelques rabougris du bulbe nient des faits historiques, juste pour faire parler d’eux. Mais face à ce négativisme de circonstance il y a un négativisme institutionnel qui nie que 50000 français sont morts pour sauver la République, pour que leur sacrifice ne soit pas inutile le CNR) a voulu la liberté de la presse, son honneur et son indépendance

Quelques rabougris du bulbe nient des faits historiques, juste pour faire parler d’eux.

Le Président, qui préside par monts et par vaux assure que les méchants seront punis. Il est surprenant qu’il se sente obliger d’insister "tout sera fait pour que les auteurs de cet acte soient traduits en justice » comme si je rôle de la justice n’était pas de le faire dans tous les cas.

 

Mais face à ce négativisme de circonstance il y a un négativisme institutionnel qui nie que 50000 français sont morts pour sauver la République, pour que leur sacrifice ne soit pas inutile le Conseil National de la Résistance  (CNR) a voulu (entre autre)

la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l'égard de l'État, des puissances d'argent et des influences étrangères. 

la liberté d'association, de réunion et de manifestation 

un rajustement important des salaires et la garantie d'un niveau de salaire et de traitement qui assure à chaque travailleur et à sa famille la sécurité, la dignité et la possibilité d'une vie pleinement humaine

Il est de bon ton aujourd'hui de la part de ceux qui ont livré la presse aux forces de l'argent de balayer d'un revers de main les conclusions du CNR.

mais ils se permettent de parader, de pérorer, eux qui livrent la presse aux puissances d'argent, qui foulent au pied le droit de manifester à ceux dont ils ont rendu la vie si difficile pour qu'une minorité puisse se gaver au nom d'un "progrès" destructeur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.