Ces femmes Africaines et migrantes qui transforment l’Europe

Mon engagement et mon travail auprès de la communauté migrante m’ont permis de remarquer que la majorité des femmes Africaines résidant en Europe sont de véritables héroïnes. Elles ont parcouru de longues distances, certaines ont survécu à la guerre ou à d’autres formes de violences liées au genre.

Ces femmes africaines et migrantes qui transforment l’Europe

En tant que continent, l’Afrique contient des mines de richesses, de beautés et de grands peuples d’origines diverses. Au cours des siècles, de nombreuses personnes provenant du monde entier ont entrepris de longs voyages dans l’espoir d’explorer l’Afrique. La situation a sensiblement changé au cours de ces dernières années ; avec la mondialisation, de nombreux Africains ont émigré vers le monde occidental.

Parmi les plus nombreux à avoir émigré, on trouve les femmes. Elles voyagent seules ou en compagnie de partenaires, certaines laissent au pays leurs enfants et leurs familles.

Les femmes migrantes qui vivent en Europe doivent faire face à des problèmes particuliers liés au genre, à leur statut d’immigrée, à leur rôle maternel mais également à des problèmes spécifiques tels que la violence fondée sur le genre, la santé ainsi que leur marginalisation au sein des communautés d’immigrés.

Mon engagement et mon travail auprès de la communauté migrante m’ont permis de remarquer que la majorité des femmes Africaines résidant en Europe sont de véritables héroïnes. Elles ont parcouru de longues distances, certaines ont survécu à la guerre ou à d’autres formes de violences liées au genre.

En dépit des difficultés vécues, les migrantes africaines en Europe ont joué et continuent de jouer un rôle crucial. Plus que jamais, elles sont déterminées à reconstruire leur vie, elles ne veulent plus se sentir liées par leur expérience antérieure négative et celles avec lesquelles nous avons travaillé sont, dans leur majorité sinon dans leur totalité, hautement qualifiées ou éduquées et souhaitent progresser dans leur vie personnelle.

Les femmes africaines en Europe n’ont pas besoin de sympathie ou d’aide sociale, elles veulent se voir proposer des possibilités. L’égalité d’accès et la participation sont donc d’une importance cruciale. Dans leur majorité, elles pourraient atteindre leur plein potentiel si elles étaient soutenues.

En fin d’année passée, au cours d’un voyage en train, j’ai rencontré une femme africaine qui exerçait de hautes fonctions dans les services des soins de santé. Elle était parvenue à subvenir aux besoins de sa famille bien qu’il lui ait fallu cinq ans pour être promue à ce poste et pouvoir bénéficier d’un salaire acceptable. Cette femme a lentement progressé pour atteindre son plein potentiel.

Les femmes africaines contribuent énormément à l’économie européennes, travaillant dans les services des soins de santé, la restauration, l’industrie de fabrication ou le secteur du développement. Elles prennent soin de leurs familles ici en Suisse et envoient des fonds à leur famille étendue dans leurs pays d’origine.

Des études ont montré que l’argent envoyé par les immigrés a permis de réduire la pauvreté dans leurs pays d’origine. Cependant, la majorité des femmes africaines résidant en Europe estiment qu’il est difficile d’accéder aux emplois pour lesquels elles sont qualifiées de sorte que, en dépit du fait qu’un grand nombre de femmes africaines peuvent avoir un emploi, elles continuent de recevoir des salaires minimaux et de lutter pour joindre les deux bouts tout en essayant de subvenir aux besoins de leurs parents et familles à l’étranger comme en Suisse et en France.

Les femmes africaines contribuent aussi de multiples autres façons. Au même titre que toutes les autres femmes dans le monde, les femmes africaines sont les principales éducatrices et prestataires de soins de leurs enfants et continuent d’assurer l’éducation de leurs enfants et la sensibilisation à leur culture dans la société.

Les cérémonies de mariage et de baptême continuent d’aller de soi parmi de nombreuses femmes africaines. Elles sont fières de leur identité. Certaines de ces femmes sont les seules à gagner leur vie pour leurs familles et parviennent à construire leur propre foyer tandis qu’elles élèvent leurs enfants.

D’un point de vue politique, bon nombre de femmes africaines en Europe sont extrêmement constructives et créatives. Elles participent à maints événements, à des formations, des conférences et jouent un rôle clé en informant la politique dans de nombreux secteurs tels que les soins de santé et l’éducation, afin de pouvoir y apporter un changement positif.

Elles participent et consacrent du temps pour s’impliquer dans la vie de leurs communautés, elles s’engagent dans le processus décisionnel si elles y sont invitées, elles sont fortes et confiantes et certaines d’entre elles sont allées encore plus loin en se portant candidates aux élections locales en Irlande.

Par exemple, selon le recensement de 2017, la Suisse comptait une population de 8,42 millions d’habitants, avec 32 % de la population constitués d’immigrés, dont 47,5% étaient des femmes.

http://www.cofas.ch

http://www.oddfea.ch

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.