AlterTour
Abonné·e de Mediapart

95 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 juin 2019

L'association Un Pas De Côté expérimente la "confiancocratie"

Comment partager les responsabilités, prendre des décisions en collectif ? L'association Un Pas De Côté à Saint-Lézin (49) expérimente la "confiancocratie".

AlterTour
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© AlterTour

Un Pas De Côté est une association d’éducation populaire qui œuvre dans le domaine des pratiques artistiques et culturelles. A l’origine il y a une rencontre, celle de plusieurs artistes venus d’univers différents qui souhaitent créer des spectacles ensemble et pouvoir les monter rapidement. Dès le début de l’aventure, ils constatent que la demande en pédagogie artistique sur le territoire de Saint-Lézin est importante. La création de l’association en 2005 n’a fait que formaliser les choses pour répondre à ce besoin. Elle compte aujourd’hui cinq salariés, une dizaine d’artistes vacataires ainsi qu’une bonne cinquantaine de bénévoles. L’association propose plusieurs activités comme l’animation d’ateliers pour les enfants, l’organisation de chantiers internationaux ou la création de spectacles facilitée par l’acquisition d’un chapiteau. Elle possède aussi un jardin partagé et s’est déclarée en transition en 2018. L’objectif est avant tout de permettre aux gens de se parler, qu’ils puissent ré-insuffler de la vie à ce territoire rural.

Nous avons instaurer une véritable ‘‘confiancocratie’’

‘‘Notre collectif fonctionne grâce à une structure associative qui est gérée par un système de coprésidence. Nous avons eu une grosse réflexion sur le partage du pouvoir. Nous voulions éviter que les informations se concentrent sur une seul personne. Nous avons donc opté pour ce système de coprésidence : à chaque conseil d’administration (CA), le président change ! Par ailleurs, nous avons mis en place deux types de CA : des grands toutes les cinq semaines et des plus petits toutes les deux semaines qui se déroulent en général en une demi-heure autour d’un café. Ils sont ouverts à tous en fonction des disponibilités des uns et des autres. Nos décisions sont prises par consensus. En fait, il n’est arrivé qu’une fois que nous ayons recourt à un vote. La qualité d'écoute est notre outils le plus efficace, il nous a permis d’instaurer une véritable « confiancocratie »’’

Vincent, membre d’Un Pas De Côté

L’AlterTour rencontrera Un Pas De Côté le 16 Juillet 2019 à Saint-Lezin. Infos et inscriptions sur altertour.net

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières
La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.
par Mickaël Correia
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal — Libertés publiques
« Une gestion exclusivement policière de la crise sanitaire »
« La logique aurait voulu que les autorités adoptent une approche sanitaire et sociale » pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, pointe la professeure de droit public Diane Roman, qui regrette que, « désormais, tout se résolve en termes de mesures policières ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois