Bure : une maison pour résister

Le Collectif Bure STOP accueillera l’AlterTour le 5 août à Bure (52).

 © AlterTour © AlterTour
Une maison-vigie ! Depuis 2004, la Maison de la Résistance à la poubelle nucléaire de Bure accueille les opposants au projet d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, Centre Industriel de stockage GÉOlogique. Propriété d’associations antinucléaires comme Bure Zone Libre et Sortir du Nucléaire, elle est un lieu de rencontre et de refuge. Elle offre toit, table, douche et lit, atelier, grange et salle multiactivités aux militants. Lieu de vie, c’est un outil pour observer, témoigner, informer, manifester, accueillir les visiteurs, les soutiens ou les journalistes. Pour résister quoi.

Ce gigantesque projet de poubelle nucléaire vise à implanter sur 15 km2, à 500 mètres de profondeur, 10 000 mde déchets nucléaires Haute Activité à Vie Longue et 70 00 mde Moyenne Activité à Vie Longue. ”A vie longue” ? Pour des milliers d’années ! Chouettes cadeaux aux générations futures ! Cigéo est entré en phase de réalisation : acquisition et défrichageillégal du Bois Lejuc, expulsion manu militari en février des activistes installés. Sans oublier de les criminaliser au passage bien sûr. Comme à Notre Dame des Landes et Sivens…

« Parfois, on pense que c’est utopique mais les rencontres, les contacts à la Maison de résistance donnent conscience de la force du collectif : joie, reconnaissance, sentiment d’être utile et de faire bouger les choses en découlent. Un exemple entre mille ? Les Bure’lesques, un festival parti de l’idée d’une personne et à l’arrivée devenu énorme ! »

Marie, habitante locale

Le collectif Bure STOP accueillera l’AlterTour le 5 août à Bure (52). Pour plus d’infos consultez le programme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.