Soléole un « lieuénergie »

Sur une crête au centre de tout et au milieu de nulle part, il y a Soléole. C’est « Le Mich », paysanécolo-anti-nuke de longue date qui lui donna vie, en Lorraine, à la fin du siècle dernier. A l’époque, un constat : « Voyager c’est loin, rencontrer c’est bien, accueillir c’est partir un peu ! ».

Soléole AlterTour 2015

Sur une crête au centre de tout et au milieu de nulle part, il y a Soléole. C’est « Le Mich », paysanécolo-anti-nuke de longue date qui lui donna vie, en Lorraine, à la fin du siècle dernier. A l’époque, un constat : « Voyager c’est loin, rencontrer c’est bien, accueillir c’est partir un peu ! ». Alors, avec ses amis, ils vont construire un gîte d’étape atypique car non raccordé au réseau électrique. Á la place, éolienne et panneaux photovoltaïques, production d’eau chaude solaire, et constructions originales à base de récupération. Sobriété énergétique in-con-tournable ! Phyto-épuration et toilettes sèches sont ici comme une évidence. Depuis 2009, c’est Alban qui anime Soléole et y accueille tous types de publics, de stages et d’événements. Lieu d’insertion, de débat, d’éco-construction, d’amitié, de tranquillité et de convivialité, le site se propose comme une «étape de réflexion» sur le sentier des chercheurs d’alternatives aux autoroutes de la consommation.

« On va chercher notre électricité avec le vent, le soleil, les idées et les gens »

« Tu vois, j’habite à 380 mètres d’altitude et l’on vient d’installer sur site un vieux chalutier de type « Fifty » qui était destiné à la casse. Alors mes voisins se disent que si même moi j’ai besoin d’un bateau, en vue de la montée des eaux, c’est qu’il faut vraiment s’inquiéter question Climat ! Allez, au-delà de cette note d’humour, mon père, paraplégique « au ralenti » depuis 20 ans, a eu tout le temps de réfléchir à la question. Il a fait de Soléole un « lieuénergie » et toute l’électricité consommée ici, on doit aller la chercher avec le vent, le soleil, les idées et les gens car elle n’arrive pas « au robinet ». Cela permet d’initier la discussion avec nos visiteurs sur notre société devenue boulimique de l’énergie facile. Et puis, quand on y réfléchit bien, de quoi aura-t-on vraiment besoin pour vivre demain ? A Soléole, on essaye de construire autour de ces questions et des régimes à inventer pour ne pas déprimer quand le gâteau sera mangé… »

 Alban, rêveur-alterna(c)tiviste

Extrait du Recueil des Alternatives de l'AlterTour 2015, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence

L'AlterTour rendra visite à Soléole le 23 juillet 2015 à Landremont. Plus d'infos sur http://www.altertour.net

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.