Alter'Eco30 : un modèle d’autonomie intégrale

Isoler sa maison en laine de mouton et réaliser 75% d’économies d’énergie. Des coûts de construction et rénovation divisés par 5 à 10 pour un résultat énergétique aussi efficace. Ces chiffres vous font rêver ? Bruno, autodidacte, les a rendus bien réels quand il s’installe en Petite Camargue avec sa famille en 1997. Depuis, il auto‑construit pour tendre vers toujours plus d’autonomie...

 © AlterTour © AlterTour
Isoler sa maison en laine de mouton et réaliser 75% d’économies d’énergie. Des coûts de construction et rénovation divisés par 5 à 10 pour un résultat énergétique aussi efficace. Ces chiffres vous font rêver ? Bruno, autodidacte, les a rendus bien réels quand il s’installe en Petite Camargue avec sa famille en 1997. Depuis, il auto‑construit pour tendre vers toujours plus d’autonomie : habitat chauffé par biomasse, chauffe‑eau et fours solaires aussi probants qu’une gazinière, phyto-épuration… Vient alors le moment de partager ces connaissances, ces outils expérimentés dans la vie quotidienne : c’est la naissance d’Alter’Éco30 en 2008. Des stages à prix modeste et des manuels d’écoconstruction gratuits sont proposés au public. En ayant recours à des matériaux locaux, de récupération et/ou peu onéreux, en plus de techniques relativement simples à mettre en œuvre, l’objectif est de rendre “l’Autonomie” accessible aux personnes modestes.

Un modèle d’autonomie intégrale

“Alter’Éco30 est un lieu d’expérimentations dans tous les pans de la vie. Il s’inscrit dans un modèle de Transition cohérent et intégré avec l’énergie, certes, mais aussi l’agriculture, l’écoconstruction, l’eau, l’alimentation, l’éducation, le bien-être et le relationnel. Cela demande beaucoup de temps : c’est plus facile si la Transition se réalise dans le cadre de structures collectives comme Alter’Éco30. En plus de la famille Lorthiois, il y a 2 permanents et 7 Woofers. Nous créons des espaces autonomes qui nécessitent peu ou pas de besoin financier. La Transition nécessite néanmoins pour mon épouse et moi, de garder une activité professionnelle partielle. Ce qui me permet d’être bénévole à 80% de mon temps. Divers partenariats pour le partage des savoirs permettent de nous ouvrir sur l’extérieur. Vous êtes les bienvenus dans les séjours-découverte de 3 à 5 jours récemment organisés pour visiter ce bel éco-lieu.”

Bruno, créateur d’Alt’er’Eco 30

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2017, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence.

Alter’Eco 30 accueillera l’AlterTour les 27 et 28 juillet 2017 à Vauvert (Gard). Pour plus d’infos consultez le programme

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.