L'Association C.H.E.V.A.L. sauve des martyrs de la société de consommation

“Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.” Normal non ? Eh bien c’est l’article L214-1 du code rural. Paula n’a pas attendu 2000 et ce texte pour fonder en 1992 C.H.E.V.A.L. : le Centre d’Hébergement pour Équidés Vétérans Antenne Languedoc

 © AlterTour © AlterTour
“Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.” Normal non ? Eh bien c’est l’article L214-1 du code rural. Paula n’a pas attendu 2000 et ce texte pour fonder en 1992 C.H.E.V.A.L. : le Centre d’Hébergement pour Équidés Vétérans Antenne Languedoc. Près d’Alès, le terrain de 70 hectares accueille hommes et animaux. 5 à 6 salariés et bénévoles se relaient auprès de 250 chevaux. Mais aussi chiens, chats, chèvres, daims, vaches, moutons, cochons, oiseaux de bassecour…
Tous en souffrance. Ce refuge est aujourd’hui celui qui accueille le plus de chevaux en France. D’intérêt général, il est réquisitionné par la gendarmerie, les services judiciaires et vétérinaires. Saisie d’animaux, démarches administratives, C.H.E.V.A.L. alerte, informe et toujours veille au bien‑être de ses pensionnaires. Sans subvention, Paula et son mari Jean-Claude font face à des dépenses quotidiennes de 1200 euros. En plus de sa fortune personnelle, Paula compte sur les adhérents, les dons, les legs, et appelle à l’aide ! Alors, à bons entendeurs…

Heureux de sauver des martyrs de la société de consommation

“J’ai un jour entendu des hennissements à fendre l’âme sur un marché. Je suis tombée sur des maquignons faisant peu état de leurs 5 chevaux. Je les ai tous achetés pour les sauver ! Depuis la lutte est incessante. Chaque jour les animaux payent un lourd tribut, dans les élevages, les cirques, les arènes, chez les négligents, tous cruels et irrespectueux de la vie. Après récupération, nous rentrons au refuge très fatigués mais heureux d’avoir pu, une fois de plus, sauver ces martyrs de la société de consommation. Elle n’a de cesse de produire dans le seul but du lucre ! Il est temps de prendre conscience de cette cruauté insupportable, d’arrêter les complices de cette barbarie en diminuant petit à petit notre consommation de viande. Notre association est fédérée à la Confédération des S.P.A. et partenaire de l’association L214. Quand l’État assurerat-il son rôle de contrôle et protection ?”

Paula, présidente-fondatrice de C.H.E.V.A.L.

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2017, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence.

L’association C.H.E.V.A.L. accueillera l’Échappée Belle de l’AlterTour les 1er et 2 août 2017 à Salindres (Gard). Pour plus d’infos consultez le programme

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.