"Umaro Sissoco EMBALO, président de Guinée Bissau" par Amadou Bal BA

Umaro SISSOCO EMBALO, nouveau président de Guinée-Bissau.

La Guinée-Bissau a un nouveau président en la personne du général de Brigade, M. Umaro SISSOCO EMBALLO (47 ans), depuis janvier 2020. La Cour suprême a confirmé son élection, ainsi définitivement validée. Diplômé de l’université technique de Lisbonne, en sciences politiques,  M. EMBALO a été Premier ministre de Guinée Bissau du 18 novembre 2016 au 12 janvier 2018.

EMBALO, 47 ans, a été élu avec 53, 55% devant son rival Domingos SIMOES PEREIRA qui n'a eu que 46.45% des suffrages exprimés. Cette victoire marque la fin d'une ère, celle de l'hégémonie du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC). Le nouveau Umaro Sissoco EMBALO est lui-même un ancien du PAIGC, qui a fait une dissidence en créant le Mouvement pour l'alternative démocratique (Madem).

Pays lusophone d'Afrique de l'Ouest, situé entre la Guinée Conakry et le Sénégal, de 1,8 million d'habitants, la Guinée Bissau est une ancienne colonie portugaise est confrontée à de problèmes graves de pauvreté, d'insécurité, de trafic de drogue et de tribalisme. Depuis son indépendance en 1974, la Guinée-Bissau a connu quatre coups d'Etat et 16 tentatives de putsch.

La Guinée-Bissau, après une période de chaos et de nombreux coups d'État ainsi que de fortes dissensions au sein du PAIGC, a un nouveau président : Umaro SISSOCO EMBALO. Les Peuls ont été systématiquement avant son arrivée au pouvoir, écartés des lieux de décisions. Sa mère est Malinké, son père est Peul et sa femme est chrétienne. Les Peuls qui forment 70% de la population, ont été écartés, puisqu'ici, des principaux lieux de décision. Or, la Guinée-Bissau est un Etat pluriethnique avec des Floup et des Baïote au Nord, des Manjak, des Brame des Balante et des Papel au Centre, des Nalu des Baga, des Landuma au Sud, des Bijagós dans l’archipel du même nom, ont été progressivement repoussées sur les côtes par les Mandingues et les Peuls (ou Foula, ou Fulbe).

Le nouveau président guinéen veut rassembler tous les Guinéens et a réservé sa première visite au Sénégal. Pendant les gisements de gaz découverts à la frontière maritime et la question des indépendantistes casamançais, avaient empoisonné les relations entre nos deux pays.

Alpha CONDE de la Guinée Conakry, un président Malinké, dont le principal opposant, Cellou Dalein, un Peul, avait fortement combattu la candidature de M. EMBALO, le nouveau président de Guinée Bissau, qui a réservé sa première visite à l’extérieur, au président Macky SALL du Sénégal.

Plein succès dans ses missions au nouveau président, M. Umaro Sissoco EMBALO, dans la paix, la Concorde, la fraternité et le bonheur des habitants de Guinée-Bissau !

Paris, le 14 janvier 2020, par Amadou Bal BA 

" class="media-left" src="https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2020/02/16/82241820-10158316471804301-5884782653596499968-n-1.jpg" width="559" height="413" alt="" id="b1154e04-5109-11ea-b97b-000c29f3dae3" data-insert="options%5Blegend%5D=&options%5Bformat%5D=100&options%5Bfloat%5D=left&options%5Bhighlight%5D=0&options%5Bmax_width%5D=559&options%5Buse_percent_width%5D=0&options%5Bwidth%5D=559&options%5Bmax_height%5D=820&options%5Buse_percent_height%5D=0&options%5Bheight%5D=820" title=""/>" class="media-left" src="https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2020/02/16/82241820-10158316471804301-5884782653596499968-n-1.jpg" width="559" height="413" alt="" id="b1154e04-5109-11ea-b97b-000c29f3dae3" data-insert="options%5Blegend%5D=&options%5Bformat%5D=100&options%5Bfloat%5D=left&options%5Bhighlight%5D=0&options%5Bmax_width%5D=559&options%5Buse_percent_width%5D=0&options%5Bwidth%5D=559&options%5Bmax_height%5D=820&options%5Buse_percent_height%5D=0&options%5Bheight%5D=820" title=""/>

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.