amadouba19@gmail.com

Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique

Paris - France

Son blog
10 abonnés Le blog de amadouba19@gmail.com
  • 69 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • David DIOP, poète sénégalais», par Amadou Bal BA

    Par
    Disparu prématurément, David DIOP, un poète sénégalais, nous a légués un brillant et engagé recueil de poèmes "Coups de pilon". Ce qui fait dire à Ambroise KOM que David DIOP est un "poète de la Révolution".
  • «Justice et vérité pour Adama TRAORE», par Amadou Bal BA

    Par
    "Justice vérité" dans l'affaire Adama TRAORE. Nos enfants peuvent perdre la vie au cours d'un banal d'identité en toute impunité. L'argument commode consiste à dire qu'ils ont un casier, comme si ce motif était, à lui seul, un permis de tuer. En revanche, les familles qui protestent contre ce déni de justice, sont immédiatement criminalisées pour "rébellion et outrages".
  • «Lamine SENGHOR, anticolonialiste, panafricaniste», par Amadou Bal BA

    Par
    Le début du XXème siècle, à travers la musique, le sport, Harlem Renaissance, et les Tirailleurs sénégalais, va provoquer l'irruption des Noirs sur la scène politique. Lamine SENGHOR, blessé à la guerre, démobilisé, s'aperçoit que les anciens combattants, des indigènes, n'ont pas les mêmes droits que les Français. Il est le premier à pourfendre la colonisation et réclamer le panafricanisme.
  • «La colonisation, un crime contre l’Humanité» par M. Amadou Bal BA

    Par
    Le massacre des Algériens en France le 17 octobre 1961, renvoie aux pouvoirs spéciaux de Guy MOLLET en 1956, et par extension à toutes les guerres coloniales et dont certains actes peuvent être qualifiés de crimes contre l'Humanité. Habillée du manteau de mission civilisatrice, la colonisation n'a été en réalité, que prédation et violence, et donc crime contre l'Humanité.
  • "Universités de Présence africaine" par Amadou Bal BA.

    Par
    «Universités de Présence Africaine 2018 : les identités afro-diasporiques» : Rechercher son identité, ce n'est une logique acrimonieuse, ni un repli sur soi ; c'est être en paix avec soi-même, pour un bien-vivre ensemble. Si on ne sait pas qui on est, et où on va, on ne pourra rien faire de positif. Le multiculturalisme est un "un rendez-vous du donner et du recevoir" suivant SENGHOR.