"Céline BOUJJA soutient Agnès ETENDART" par Amadou Bal BA

Céline BOUJJA, une parente d’élève, une pasionaria au service d’Agir aux Mureaux, avec toute la communauté éducative soutiennent Agnès ETENDART

 

L’équipe d’Agir aux Mureaux bat la campagne, centimètre par centimètre, pour mettre fin à cette monarchie villageoise, préhistorique, datant de 19 ans. Et voilà qu’au cours d’un porte à porte, Mme Agnès ETENDART tombe sur Mme Céline BOUJJA, une mère de 8 enfants, résidant aux Mureaux, au quartier Pôle Molière, depuis maintenant plus de 40 ans. Avec Céline, c’est le coup de foudre et une très belle prise d’Agir aux Mureaux.

 Assistante pédagogique, Céline BOUJJA, membre de la Caisse des écoles, s’est pendant longtemps battue pour les 4 jours scolaires, sans être entendue par cette monarchie déconnectée de la population. Alors Céline a lancé un sondage auprès de la population qui a reçu un accueil enthousiaste. Céline a un enfant en situation de handicap. Là aussi le Maire est gravement défaillant. Il faut dire que cette 3ème ville la plus endettée de France, on ne sait pas où passe les impôts des Mureaux. En effet, Céline, comme les parents d’élèves déplorent la suppression des classes de découverte en mer ou à la neige. Tout ce que propose les parents d’élèves est rejeté. Le maire, François GARAY, dans son clientélisme et son paternalisme, ne s’occupe que de ses amis. Les Mureaux sont à quelques kilomètres de Paris, et aucun bus de la mairie n’est mis à la disposition des élèves pour profiter de cet environnement culturel exceptionnel.

 Aussi, Céline a été séduite par la grande écoute de Mme Agnès ETENDART et son équipe «Agir aux Mureaux» et la démarche de co-construction de son projet avec les citoyens. «Ce qui est fait sans nous, est contre nous» a-t-on coutume de dire.

 Céline est profondément investie dans l’accompagnement des habitants des Mureaux dans leurs démarches administratives. Ainsi, le quartier des Musiciens ou de Becheville, pourtant récent, est déjà confronté à de graves difficultés, comme des charges écrasantes.

Mme Céline BOUJJA, qui était, jusqu’ici, abstentionniste et apolitique, se déclare enthousiaste et convaincue par la façon neuve et innovante de Mme Agnès ETENDART et son équipe, de faire la politique. Les élus, au lieu de gérer, uniquement, leurs indemnités, devraient davantage écouter et entendre la population, non pas seulement à l’approche des élections en serrant les paluches, mais de façon quotidienne et régulière. La Politique reste noble si elle partait de la préoccupation des citoyens.

Paris, le 19 février 2020, par Amadou Bal BA 

86716760-10158444311044301-1780709972250722304-n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.