Non aux "Cahiers du cinéma" "chics" et "conviviaux"!

Le 27 février, j'étais au petit déjeuner, repliant le visage de vieux clown triste de Martin Scorsese, pour mieux dévorer la critique de "Dark waters" quand j'apprends la démission d'une grande partie de la rédaction de la seule revue que je lis et ce, depuis dix ans, "Les Cahiers du cinéma". Je suis bouleversée! Voici les 10 meilleures raisons de soutenir la rédaction! A partager sans modération!

L'esprit "cahiers" n'est pas mort. Il n'est pas dans le capital acquis par les acheteurs, il est dans les mains de la rédaction "consciente". Soutenons-là! Qu'elle nous dise comment faire! En attendant, voici les 10 meilleures raisons de soutenir la rédaction! A partager sans modération!

1. Meilleure revue politique

Les éditoriaux de Stéphane Delorme, les enquêtes, l'analyse politique des films et du monde font de cette revue la plus pertinente sur ce que nous vivons collectivement avec, à partir ou à côté du cinéma.

2. Meilleure revue esthétique

Penser le monde et l'inventer, le regarder sous tous les angles, c'est le travail du cahier critique, du choix de l'évènement. Je ne partage évidemment pas tous les coups de coeur de la rédaction, loin s'en faut, mais la culture et la pertinence des visions rendent les articles passionnants, qu'on aime le film ou pas.

3. Meilleure revue culturelle

Regarder des séries, des tableaux, des installations, des spectacles. La revue saisit toutes les opportunités de nous parler à partir du cinéma des autres arts et des dynamiques locales les plus inventives, dans la partie "journal" notamment.

4. Meilleur guide de voyage à travers le monde entier

Il y a le numéro "guide de voyage", le numéro "herbier". Dans chaque numéro, nous faisons le tour du monde, des films, des festivals, des réalisateur.rice.s, des paysages, des plantes... Nous prenons des nouvelles de l'Egypte, du Soudan, de la Syrie, loin des discours convenus, dans la fraîcheur des regards des cinéastes de ses pays saisis dans leur mouvement. Et des critiques de plusieurs pays, également!

5. Meilleur livre d'image

La beauté des photos, de la mise en page, tranche avec les autres revues. Ici, l'iconographie est aussi tendre qu'une cueillette. Le numéro sur les premières femmes cinéastes reste un modèle du genre. Chaque notice était accompagnée d'une photo d'un film ou du portrait de la cinéaste au travail, magique!

6. Meilleur livre d'histoire

Evidemment, cette revue, c'est 70 ans d'histoire, 763 numéros! Donc, quand c'est nécessaire, on ressort les pépites... de la mémoire des journalistes qui sont riches de cet héritage, mais aussi des archives : textes, entretiens, photos... La photo d'Anna Karina et Jean-Luc Godard, page 87 du numéro de février, inoubliable.

7. Meilleur ami.e

Oui, des cinéastes soutenus, questionnés, écoutés, regardés, compris. Bien sûr, il y a de la place pour des gens très connus, des injustices, des choix discutables, mais surtout une recherche de fond pour ceux, celles qui font moins recettes et qui risquent parfois d'être oublié.e.s. Qui nous donnait des nouvelles de Darejan Ormibaev? Qui soutient Rabah Ameur-Zaïmèche depuis le début?

8. Meilleur dialoguiste

Les entretiens, sans entretiens, pas de cahiers! Des entretiens longs, informés, inspirés... L'inoubliable dialogue muet avec David Lynch...

9. Meilleure relation au public

Plusieurs appels aux lecteurs ont permis d'envoyer des textes et pour certains d'être publiés, développant peut-être des vocations de critiques...

10. Meilleure audace

Oui, les Cahiers, c'est de l'audace, de l'audace et de l'audace! C'est la recherche, loin des sentiers battus, de tout ce qui échappe à la standardisation du monde et à l'autoritarisme. Comme disait Claude Angeli avant-hier dans "A voix nue", "on voulait me faire baisser le ton", heureusement, ce n'était pas possible de faire taire "le Canard enchaîné", espérons que cette rédaction trouve une issue pour continuer à défendre haut et fort ce en quoi elle croit.

 

L'article du Monde : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/27/la-redaction-des-cahiers-du-cinema-quitte-la-revue_6031087_3234.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.