Libérez Nicoletta Dosio et tou.te.s les militant.e.s No Tav

Nicoletta Dosio, militante historique NoTav et membre de la Coordination Nationale de Potere al Popolo, est détenue depuis le 30 décembre à la prison de la Vallette à Turin. Un harcèlement judiciaire et carcéral dont font l'objet les militants du mouvement No Tav et les personnes impliquées dans les conflits sociaux en Italie.

Dans la nuit du 30 décembre 2019, Nicoletta Dosio, 74 ans et membre de la Coordination Nationale de Potere al Popolo, a été arrêtée et mise en détention. Avec 11 autres militant.e.s, elle a été accusée de bloquer une voie publique, un crime passible de 2 ans d'emprisonnement. L'incident s'est produit lors d'une manifestation en 2012 où les militant.e.s maintiennent les barrières de péage de l'autoroute levée, causant des dommages d'environ 700 euros à la société du Goupe Gavio qui détient le contrat de gestion de l'autoroute. En même temps autres sociétés réalisent des millions en travaux annexes pour la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse en Val Susa, dans le nord de l'Italie.

L'arrestation de Nicoletta n'est que la dernière d'une série de persécutions subies par le mouvement "No TAV", qui s'oppose à la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon/Turin. Trois autres militant.e.s avaient déjà été emprisonné.e.s. et des nombreuses ont étés victimes des mesures répressives sévères. Des militant.e.s ont été assigné.e.s à domicile ou empêchés de voyager, mais le mouvement a refusé d'être écrasé. Le mouvement "No TAV" est la lutte démocratique d'une communauté pour la capacité de décider de ce qui se passe dans sa région, et contre l'utilisation de fonds publics pour des travaux de grande envergure qui causent une destruction importante de l'environnement et n'apportent aucun bénéfice à la majorité de la population. Il s'agit d'une lutte pour un modèle de développement différent qui sert les intérêts de la population et non les intérêts des quelques riches. La criminalisation de la protestation sociale est devenue trop courante en Italie, non seulement dans le cas du mouvement "No TAV", mais aussi dans celui de nombreuses luttes ouvrières et environnementales. Une répression à laquelle nous pensons qu'il faut s'opposer à une proposition de "amnistie sociale" pour les crimes liés aux luttes sociales, syndicales et environnementales.

Nicoletta a pris la décision de refuser l'assignation à domicile comme moyen pour rompre le silence sur la répression des luttes en Italie. Son courage a suscité la solidarité de tout le pays, avec des manifestations de soutien organisées dans toutes les grandes villes et même à l'étranger. À Turin, pendant la période des fêtes, les militants ont apporté des morceaux de charbon au bureau du préfet, pour montrer que nous savons qui sont les vrais méchants. Et pour montrer que nous n'accepterons pas l'hypocrisie de notre gouvernement qui traite les personnes qui défendent nos droits à tou.te.s, notre avenir, comme des criminels, alors que nos politiciens défaillants et nos hommes d'affaires corrompus ne subissent aucune conséquence. Alors que les profiteurs profitent de services publics fournis à bas prix il suffit de penser au cas du pont de Gênes, toujours sous la responsabilité de l'Autostrade per l'Italia, qui s'est effondré en août 2018 faute d'entretien, faisant 43 morts , de l'importante évasion fiscale qui reste impunie, de la destruction de nos environnements naturels et de nos communautés à des fins de spéculation, on dit au peuple italien de souffrir en silence.

Potere al Popolo Paris vous invite à participer au rassemblement “Libérez Nicoletta Dosio et les militant.e.s No Tav” qui aura lieu dimanche 1er mars, de 16h à 18h, à la Fontaine des Innocents (Place Joachim du Bellay, 75001 Paris). Nous invitons les organisations sociales et politiques, les collectifs et les associations, les militant.e.s à rejoindre l'appel et aussi à confirmer leur participation (indiquez votre participation à poterealpopoloparigi@gmail.com) pour une prise de parole en solidarité avec la lutte "No Tav" et contre toutes les formes de répression.

Événement Facebook à partager et diffuser: www.facebook.com/events/122065982582072

dosio

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.