Amitie entre les peuples
Altermondialisme, antiracisme, antisexisme, laïcité.
Abonné·e de Mediapart

254 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 juin 2022

Amitie entre les peuples
Altermondialisme, antiracisme, antisexisme, laïcité.
Abonné·e de Mediapart

Un bloc des possédants et deux poles inégalitaires en son sein

Un vaste bloc des possédants et deux poles inégalitaires en son sein face à un bloc contra-inégalités

Amitie entre les peuples
Altermondialisme, antiracisme, antisexisme, laïcité.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un vaste bloc des possédants et deux poles inégalitaires en son sein face à un bloc contra-inégalités

Gérard Filoche dit (dans un tweet) "je n'aime pas trop ces "analyses" à la mode qui décrivent "la France partagée en trois blocs", il n'y en a que deux, correspondants aux deux classes sociales fondamentales, droite/extdroite contre gauche"

Je pense - il peut rectifier - qu'il vise sous le terme "classes fondamentales" les deux grandes de Marx à savoir celle du Travail - ceux et celles qui ne disposent que de la force de travail pour vivre - face au Capital soit les propriétaires d'usines ou d'entreprises qui achètent la force de travail d'autrui et qui l'exploite (pour faire du profit) . On trouve cela couramment dans le syndicalisme mais le capital a aussi  un sens marxien différent à retenir celui qui désigne un rapport social (de production) qui voient donc travailleurs et patrons en opposition d'intérêts.

Il y a aussi, autre contradiction de ces 20 dernières années, la classe dominante située dans le 1% d'en-haut en surplomb des 99% en dessous, (soit le peuple-classe). Et un populisme de gauche va défendre ce peuple des 99% ou des 90%, sans distinction racistes, contre la classe dominante capitaliste ou liée à elle, et notamment le tiers supérieurs du 1% en sur-cupidité problèmatique. Un populisme pro-nation (d'extreme-droite) va lui, par communautarisme, défendre plus la classe dominante et sa domination de classe, laquelle est de plus en plus féroce et mondialisée. Il n'est pas si populaire qu'il le dit puisqu'il défend bien sa classe dominante.

XX

Un seul bloc inégalitariste certes mais divisé en deux sous-blocs

Dans mon propos récent (1) plus inspiré de Gramsci, je parle en termes de "bloc social" et au lieu d'en viser trois je fais comme Gérard Filoche en voyant que deux, dont un vaste bloc social pro-inégalités ou bloc inégalitariste mais divisé en deux sous-blocs ou deux poles inégalitaristes, celui du marché et celui identitaire fascistes, le tout face à un bloc contra-inégalités.

Si l'on veut répondre au fascisme du RN-FN il faut bien faire cette différence au sein des inégalitaristes, quitte à dire qu'il y a un "fascisateur" ou avec un autre terminologie moins personnalisante et plus historico-social : un "terreau inégalitaire" installé et de plus en plus inégalitaire et source de chaos. Macron n'est pas le premier à montrer sa force destructrice des protections sociales et sa soumission à la sur-cupidité des très riches. Hollande c'est finalement montrer contrairement à son célèbre propos inaugural, un bon "ami de la haute finance prédatrice". Sarkozy fut un Macron aux petits-pieds. Jospin a beaucoup privatisé. Mitterrand a entamé une politique d'austérité en 1983 et a ouvert en France une longue phase historique de "thatchérisation" que tout syndicaliste un peu âgé connait d'expérience, thatchérisation dite plutôt "néolibéralisme" par les "Economistes Atterrés", ceux et celles d'ATTAC, du CADTM, de la Fondation Copernic et de tous les économistes critiques

Lui et moi somment d'accord qu'il n'y a pas que les inégalités économiques qui importent, il y a aussi les inégalités avec discriminations sexistes et racistes.

Christian DELARUE

1) L'hégémonie inégalitariste menacée

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/120622/lhegemonie-inegalitariste-menacee

LE SOUS BLOC RACISTE ET FASCISTE

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/140622/repoussons-le-sous-bloc-raciste-et-xenophobe-du-bloc-inegalitariste

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Un Syrien menacé d’expulsion, victime d’un engrenage infernal
Mediapart a rencontré un Syrien de 22 ans enfermé en rétention près de Roissy. Alors que les relations diplomatiques sont rompues avec le régime Assad, des contacts ont été pris en vue de son renvoi, d’après nos informations. Son « obligation de quitter le territoire français » a été validée par la justice. 
par Céline Martelet
Journal
Corruption : le géant Airbus accepte de nouveau de payer pour éviter des procès
Affaire Sarkozy-Kadhafi, Kazakhgate : le groupe d’aéronautique échappe à toute poursuite grâce au paiement d’une amende de 15,8 millions d’euros, selon un accord trouvé avec le Parquet national financier. Des associations anticorruption dénoncent les abus de la justice négociée à la française.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal
À Bruxelles, la France protège la finance contre le devoir de vigilance
Dans une note confidentielle, la France supprime toute référence au secteur financier dans la définition de la « chaîne d’activités » couverte par le devoir de vigilance dans la directive européenne en préparation. Bercy dément vouloir exonérer les banques. Les États se réunissent jeudi 1er décembre à ce sujet. 
par Jade Lindgaard
Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
L’animal est-il un humain comme les autres ?
Je voudrais ici mettre en lumière un paradoxe inaperçu, et pour commencer le plus simple est de partir de cette célèbre citation de Deleuze tirée de son abécédaire : « J’aime pas tellement les chasseurs, mais il y a quelque chose que j’aime bien chez les chasseurs : ils ont un rapport animal avec l’animal. Le pire étant d’avoir un rapport humain avec l’animal ».
par Jean Galaad Poupon
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
Le cochon n'est pas un animal
Pour nos parlementaires, un cochon séquestré sur caillebotis dans un hangar n'est pas un animal digne d'être protégé. C'est pourquoi ils proposent une loi contre la maltraitance animale qui oublie la grande majorité des animaux (sur)vivant sur notre territoire dans des conditions indignes. Ces élus, issus des plus beaux élevages politiciens, auraient-ils peur de tomber dans l'« agribashing » ?
par Yves GUILLERAULT