Des chiffres et des discours

Depuis le début de la pandémie, des « experts » expliquent doctement la situation, en particulier à la télévision.

Les commentaires sont, de façon générale, fondés sur des chiffres, des statistiques à partir desquelles se prennent les décisions. Nous avons même eu droit, pendant plusieurs mois à une ou deux personnalités présentant chaque soir quelque chose qui s’apparentait à la 4ème décimale des évolutions morbides. J’avoue que je me suis demandé pourquoi cet exercice : faire peur ou rassurer, montrer la maitrise du sujet par quelques-uns, valoriser des personnalités, légitimer des rapports de pouvoir,…

Plus profondément maintenant, je me pose une question beaucoup plus délicate. Puisque les chiffres sont des indicateurs nécessaires à la prise de décision essentielles, par exemple sur le fait qu’on va rouvrir ou pas les restaurants, qu’on peut partir ou pas en vacances … il me semble essentiel de savoir qui les fabrique, à partir de quelles enquêtes, et qui les contrôle ou peut les contester.

Un chiffre n’est jamais une vérité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.