Célébrer la nuit du 4 août

Il n’est pas nécessaire d’un long article pour appeler à célébrer la nuit du 4 août. Ce petit billet suffira pour appeler à la mémoire.

Rappeler l’abolition des privilèges qui eut lieu au cours de cette nuit de1789 est, en effet, un geste de salut public

- Parce que les privilèges sont de retour ;

- Parce que notre Histoire n’est plus enseignée et qu’il nous appartient de nous la réapproprier ;

- Parce que le devoir de mémoire dont on nous abreuve doit cesser de n’être que repentance. Il y eut aussi des gestes glorieux et libérateurs.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.