5ème République 1958-2018

Voilà 60 ans que fut créée la 5ème République.

Trop de brouhaha autour de cet anniversaire nuisent à la compréhension de la situation d’aujourd’hui.

On peut aimer ou pas le régime né en 1958.

On peut juger qu’il était adapté à des circonstances exceptionnelles.

On peut y voir une certaine idée de la France.

Mais on ne peut évoquer tout cela comme si les défis d’aujourd’hui étaient les mêmes qu’en 1958.

Trois questions nous assaillent qu’il faut accepter de voir en face :

- La 5ème République n’existe plus. Ses équilibres ont été rompus, en particulier par les réformes Jospin (quinquennat et inversion du calendrier), les révisions Sarkozy (rapport du Président au Parlement), …

- L’omniprésence de l’Union européenne affaiblit encore plus le Parlement. Le Président accroit sa puissance sur le plan intérieur dans le même temps où elle s’estompe sur le plan extérieur.

- La volonté populaire, pourtant inscrite dans la Constitution, n’est plus respectée. L’idée gaullienne d’un rapport direct entre un Président et un peuple perd tout son sens lorsque le peuple est méprisé, n’existe plus en tant que corps politique.

Notre exigence de l’élection d’une Constituante n’est donc pas un rêve de démocrate en chambre. Notre pétition https://chn.ge/2wjkz1n n’est pas une facilité de plus. Elle est la réponse concrète à cette situation dramatique, à l’effondrement du pays et à un pouvoir ubuesque. Le pays a besoin d’institutions saines et démocratiques. Il a, avant tout, besoin de son propre peuple et de sa souveraineté.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.