Le paradis technocratique

Nous avons toujours dit à quel point la proposition de tirage au sort par opposition au suffrage universel était une régression fondamentale. Voir par exemple http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article417 ou http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article62

Nous avons en particulier insisté sur le fait qu’une telle remise en cause du suffrage universel et de la souveraineté populaire était le rêve de la technocratie. Emmanuel Macron, grand démocrate devant l’éternel, vient d’en apporter la preuve en faisant tirer au sort une partie substantielle des responsables de son propre parti. Cela étant, comme le mouvement « en marche » est un machin fait de bric et de broc, il est vrai que ça ne change pas grand-chose. N’importe quoi tiré d’un mélange improbable, c’est toujours n’importe quoi.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.