TAFTA C’EST FINI ? ÇA RESTE À VOIR !

Voilà quelques mois qu'on annonce la mort du TAFTA. Il semble en effet que l'on soit proche de l'arrêt définitif des négociations pour cet accord-là. Mais, car il y a un «mais», que les détracteurs de cet accord ne se réjouissent pas trop vite, car il reste le CETA, de moins en moins tapi dans l'ombre et qui devrait être mis en application provisoire dès 2017.

Cet article a été publié initialement sur le site de LÉclairCit

TAFTA est-il mort ?

Depuis quelques mois on savait que le TAFTA, après 14 "rounds" de négociations infructueux, patinait sérieusement dans l'ornière des miettes concédées par le partenaire "Étatsunien". Que d'énergie et de ressources dépensées pour en arriver à une situation qui était largement prévisible sans avoir fait l'ENA...

Ainsi  le 14 avril sur France 2, François Hollande, suivant son secrétaire d'État au Commerce extérieur Matthias Fekl, déclarait que la France n’approuverait pas un texte inéquitable et opaque.
Dimanche 28 août, c'est le ministre de l'Economie et vice-chancelier Allemand Sigmar Gabriel (SPD) qui constate l'échec dans une interview à la chaîne de télévision ZDF, déclarant notamment : «Les négociations avec les Etats-Unis ont de facto échoué, parce que nous, les Européens, ne voulons pas nous plier aux exigences américaines.»
Aujourd'hui mardi 30 août, c'est la France qui se met «Hors TAFTA», comme en témoigne ce tweet d'hier soir de Matthias Fekl confirmé par François Hollande qui ce mardi 30 août, à l’occasion de son discours annuel devant les ambassadeurs,  déclarait entre autres « Ces discussions ne pourront pas aboutir à un accord d’ici à la fin de l’annéeLa négociation s'est enlisée, les positions n'ont pas été respectées, le déséquilibre est évident. (...) La France ne pourra pas approuver un accord qui aura été ainsi préparé, sans les bases indispensables pour une conclusion positive ». Au passage on aimerait bien savoir ce que sont, dans l'esprit du Président Hollande, des bases indispensables d'une part et ensuite une conclusion positive ???

tweet-m-fekl-copie

 

 

 

 


Alors on fait sauter les bouchons, on se congratule, on crie victoire en dansant ? Sans vouloir jouer les rabat-joie, il me semble qu'il faut peut-être prendre un peu de distance avant de s'enivrer.

Lire la suite ici

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.