André Teissier du Cros
Président, Comité Bastille. Dirigeant de sociétés
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 avr. 2021

Quelles sont les priorités mondiales, et comment y faire face.

L'humanité est engagée dans une crise complexe: Dette mondiale, changement climatique, inégalités croissantes, paralysie des investissements... En toute modestie, je propose à l'ONU de faire quelque chose.

André Teissier du Cros
Président, Comité Bastille. Dirigeant de sociétés
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mesdames et Messieurs les Délégués,

Vous êtes bien placés pour savoir que L’Humanité est dans une impasse. Elle a formidablement amplifié un réchauffement planétaire qui est assez rapide pour que les écosystèmes nécessaires au maintien de la vie n’arrivent plus à se renouveler assez vite. L’Humanité, pour s’adapter elle-même à ce changement et pour mettre fin aux dommages qu’elle cause à l’ensemble du règne vivant, doit consacrer à sa conversion bio compatible et à une grande transition énergétique des investissements à très long terme.

Nous Comite Bastille estimons cet investissement à 15 000 milliards d’euros par an, avec un retour sur l’investissement à terme de 30 à 100 ans. Soit environ 2 000 euros par an et par habitant de notre planète.

Ces investissements vont être immédiatement bénéfiques en raison des emplois qu’ils vont créer. Entre 20 et 35 millions d’emplois nouveaux par an, de qualifications très diverses, mais toujours à une échelle locale: on ne pourra pas sous-traiter en Inde des travaux de reforestation au Brésil où en Australie, ou de construction d’une usine d’électrolyse alcaline pour production d’hydrogène au Sénégal…

Or la financiarisation (http://www.comitebastille.org/la_financiarisation/) qui est à l’œuvre depuis une cinquantaine d’années paralyse cette humanité par une dette mondiale qui au printemps 2021 s’élève à 300 000 milliards d’euros, soit une augmentation de 50% par rapport à 2017. Cette dette augmente automatiquement du fait du premier acte de la financiarisation qui fut d’interdire aux nations d’augmenter leur masse monétaire autrement que par l’emprunt ! Une masse monétaire qui doit pourtant bien augmenLettre aux Nations Unies économies nationales. La course à cet endettement est menée par les États-Unis qui disposent du célèbre privilège exorbitant du dollar, lequel leur permet de s’endetter sans avoir à rendre des comptes. Cette machine infernale est cependant profitable pour une élite anonyme et souveraine, qui s’enrichit silencieusement sans payer d’impôts grâce aux lois d’optimisation fiscale qui sont un autre aspect de cette financiarisation. Cela est possible grâce à des statuts devenus légaux leur permettant de faire disparaître leur fortune grâce à son transfert à des Trusts et autres entités juridiques dont l’actionnaire ultime n’existe pas… Ceci est rendu encore plus facile en raison des lois de prescription de la fraude sur l’impôt sur le revenu qui prévalent dans le monde entier. Résultats : environ 20000 milliards d’euros en actifs financiers échappent à toute fiscalité, chiffre qui augmente fatalement.

En conséquence nous proposons à votre Assemblée des Nations Unies de voter une recommandation à ses membres: Voir la suite sur: https://qr.ae/pGN4BD

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes

La sélection du Club

Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk