Connaissez-vous la monnaie "Jet privé" ?

La monnaie "Jet privé" est une "monnaie magique", créée par la Banque Centrale Européenne, et qui finit dans les poches des milliardaires.

Après la crise de 2008, les banques ont eu des problèmes de liquidités : la monnaie est censée être le sang qui irrigue l'économie, or le monde de la finance en était asséché.

Les États se sont tout d'abord engagés à apporter l'argent nécessaire pour sauver les banques et ainsi sauver l'économie réelle.

Mais tel un sauveur qui veut sortir un nageur de la noyade, les États européens se sont retrouvés à leur tour dans un tourbillon financier dangereux.

La Banque Centrale Européenne était dans l'obligation d'agir et de sauver les États, ou pour être plus précis, pour sauver la peau de ceux qui ont prêté aux États.

Il fallait agir vite. Une "infusion" monétaire était plus que nécessaire pour sauver l'économie, mais surtout pour sauver le monde de la finance qui parasite notre économie.

Deux choix étaient possibles pour distribuer la monnaie une fois créée à partir de rien par la BCE :
- distribution ciblée sur les acteurs de la finance en l'injectant dans les marchés
- distribution égalitaire sur les citoyens européens.

La première solution, connue sous le nom de Quantitative Easing, l'emporta naturellement : la Banque Centrale Européenne est peuplée d'anciens banquiers corporatistes.

La deuxième solution connue sous le nom de "Monnaie hélicoptère" n'eut aucun succès. Normal, puisque les principaux intéressés, c'est à dire les citoyens, ne comprennent rien aux mécanismes monétaires, et ne pouvaient donc défendre leurs intérêts !

Au final, l'argument principal de la BCE était de créer quelques 4500 milliards d'euros, de les injecter dans les marchés financiers, en attendant que cet argent soit décuplé par le crédit bancaire, et que l'argent finisse par ruisseler dans les poches des Européens.

Quelques années plus tard, cette théorie n'est vérifiée qu'à moitié : l'argent coule bien à flots, mais il a fini dans les poches de quelques uns, dont les milliardaires qui battent des records de richesse, jour après jour !

Ainsi, le "Quantitative Easing" est une politique monétaire ciblée sur des puissants qui voyagent en Jet Privé, alors que "l'hélicoptère monnaie" est une politique monétaire équitable qui n'a pas eu la chance de voir le jour.

Tout compte fait, il aurait été plus honnête d'appeler le Quantitative Easing, cette politique monétaire inéquitable, la "monnaie Jet Privé", en opposition à la "monnaie Hélicoptère" qui est bien plus démocratique !

 

 

Anice Lajnef, Août 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.