Anice Lajnef

Citoyen libre.

Londres Paris - Royaume-Uni, France

Sa biographie
18 ans en salle de marchés, dont 10 comme responsable trading. Assez de temps passé en Finance pour en comprendre les dérives...
Son blog
122 abonnés Le blog de Anice Lajnef
Voir tous
  • Le feu du bois n'éclaire pas loin et pas longtemps !

    Par
    Le monde dans lequel nous vivons repose sur deux piliers : le matérialisme et la finance, qui sont les enfants issus d’une union contre nature entre la science et l'usure. Nos décisions ne sont guidés que par l'imédiateté. Nous naviguons à vue, sans recul ni repères, dans le seul but d'éteindre les feux que nous avons allumés de nos propres mains.
  • La monnaie, comme l'humain, doit se consumer

    Par
    Une économie qui repose sur le taux d'intérêts, est par nature une économie du chaos, car le caractère exponentiel du taux d'intérêts est contraire à l'ordre naturel des choses. L'exponentielle est l'effet boule de neige. La boule finit toujours par exploser...
  • La chute du "capitalisme"

    Par
    La France traverse une période trouble. L'économie qui repose sur la dette infinie est malade. Le productivisme et le consumérisme détruisent l'humain et la planète, et les inégalités de richesse sont à leur paroxysme. Ajoutez à cette équation complexe une crise sanitaire et une crise identitaire, il ne manquait plus qu'un acte de barbarie se référant à l'Islam pour mettre le feu aux poudres !
  • La concentration des richesses grâce à la dette facile

    Par
    Après la suppression de l’ISF, les revenus des 0,1 % les plus riches ont explosé en France selon un rapport publié par le quotidien Le Monde sur les effets des réformes Macron sur le capital. Ce rapport a fait réagir de nombreux acteurs politique à gauche, notamment le syndicaliste Thomas Portes. Explications.
  • La banque primitive, le zoulou, et la BCE

    Par
    Imaginez qu'une banque primitive prenne 100 grammes d'or en dépôt et les échange contre 100 billets de 1 zoulou (le zoulou est le nom de l'unité monétaire, comme l'euro chez nous).