Anna Colin Lebedev
Oscillant entre sociologue et blogueuse...
Abonné·e de Mediapart

53 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 janv. 2013

« La magie noire et ses secrets révélés »

 Ce que je vous offre aujourd’hui, c’est cinq minutes de magie suivies d’un quart d’heure de malaise.Les cinq minutes de magie sont dans la vidéo. Prenez le temps de la regarder, montez le son sur votre ordinateur. Au bout de la première minute, je parie que vous n’arriverez plus à en détacher les yeux. Après, on en discute.Ceux qui veulent la magie sans le malaise ne devraient pas lire la suite.

Anna Colin Lebedev
Oscillant entre sociologue et blogueuse...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Саня Сим
© Саня Сим

Ce que je vous offre aujourd’hui, c’est cinq minutes de magie suivies d’un quart d’heure de malaise.

Les cinq minutes de magie sont dans la vidéo. Prenez le temps de la regarder, montez le son sur votre ordinateur. Au bout de la première minute, je parie que vous n’arriverez plus à en détacher les yeux. Après, on en discute.

Ceux qui veulent la magie sans le malaise ne devraient pas lire la suite.

---

Nous sommes donc à Moscou, il y a un an. Une journée grise et glaciale du mois de février. Un ciel de plomb, un sol gelé, un vent perçant. La Colline des Moineaux (anciennement Monts Lénine), un lieu populaire de promenade à deux pas de l’Université d’Etat de Moscou. Grands espaces, architecture monumentale. Des promeneurs. Depuis quelque temps, un lieu de réunion pour danseurs en tout genre. A la belle saison, on y croise des groupes de salsa, de danse du ventre, de tango, mais là il fait froid, les promeneurs serrent les cols de leurs doudounes.

Et voilà que tout d’un coup, le lieu s’anime. Un poste de radio, une musique entraînante – un remix de Puttin’ on the Ritz de Irving Berlin - , un danseur de hip hop solitaire, puis des jeunes gens et jeunes filles qui rejoignent, les uns après les autres, le groupe de danseurs. Ils ont de l’énergie à revendre et des sourires jusqu’aux oreilles, ils ont le même look que tous les ados européens. On a envie de danser avec eux.

« Je connaîs ça, s’exclame mon lecteur fictif. C’est une flashmob ! » Donc, « un rassemblement dans un lieu public où les personnes exécutent des actions convenues d’avance avant de se disperser ».  C’est jeune, c’est rigolo, c’est souvent assez anticonformiste.

Les flashmobs sont à la mode, en Russie aussi.

Continuons. La « flashmob » de la Colline aux Moineaux semble très bien mise en scène.

Trop bien mise en scène ?

Voilà que débarquent dans le groupe de danseurs des balayeurs « au physique non-slave », comme aiment à dire les moscovites, avec leurs balais. Et oh, des militaires, pas tout à fait en uniforme réglementaire, mais bon...  Puis un couple de jeunes mariés qui sort d’une limousine pour danser avec la foule.

On se dit que tout ça a l’air d’être très bien préparé et plus du tout spontané. Une réalisation au cordeau, des danseurs qui connaissent leurs pas assez complexes et les mariés qui les connaissent aussi, c’est curieux. Et puis tout cet équipement professionnel : des sonos, au moins quatre caméras dont deux montées sur des grues et un drone. J’ose à peine imaginer la somme que les organisateurs ont dû débourser en pots de vin pour être autorisés à installer tout ce matériel.

On s’éloigne de la flashmob pour glisser doucement vers un spectacle de rue commandé et payé. Par qui ? Par le marié, pourrait-on imaginer...  « Chérie, la ville entière, balayeurs compris, dansera pour toi. » Les mariés qui ont l’air un peu déplacés et neuneus sont en décalage avec cette foule jeune et énergique.

Mais tout ça méritait-il un billet sur Médiapart ? Certainement pas, s’il n’y avait eu ces quelques secondes entre 5:10 et 5:20... La mariée, après avoir poussé des petits cris de goret tout au long de la vidéo, regarde avec bonheur la caméra et chante non plus « Puttin’ on the Ritz », mais « Poutin molodets », soit « Poutine est un chic type ». Deux fois de suite.

Attendez, attendez. Nous sommes en février 2012. Les élections législatives dont les fraudes avaient vu naître un mouvement massif de protestation en Russie avaient eu lieu deux mois auparavant.  A partir du mois de décembre 2011, des meetings avaient fait sortir un nombre inattendu de Russes dans les rues de Moscou.

Le 26 février 2012 - jour où la vidéo a été tournée - une autre flashmob a fait la une des médias. « Le grand cercle blanc », des milliers de citoyens se donnant la main sur le boulevard circulaire de Moscou pour former un cercle, en exigeant des élections justes et transparentes. Nous sommes une dizaine de jours avant les élections présidentielles qui allaient remettre Poutine sur le trône.

Une Russie jeune, énergique, souriante.

Tout d’un coup, la nausée me vient.

---

Post-scriptum.

Mikhaïl Boulgakov, Le Maître et Marguerite, chapitre XII, « La magie noire et ses secrets révélés »

 « – Dis-moi, ami Fagot, s’enquit Woland auprès du bouffon à carreaux, qui portait donc apparemment, outre « Koroviev », un autre nom, dis-moi, d’après toi, la population moscovite n’a-t-elle pas changé considérablement ?
Le magicien regarda le public muet de saisissement à la vue de ce fauteuil qui était apparu dans les airs.
– Considérablement, messire, répondit doucement Fagot-Koroviev.
– Tu as raison. Ces citadins ont beaucoup changé… extérieurement, je veux dire… comme la ville elle-même, d’ailleurs… Les costumes, inutile d’en parler, mais on peut voir maintenant ces… comment donc, tramways, automobiles…
– Autobus, suggéra respectueusement Fagot.
(...)
– Mais ce qui m’intéresse, naturellement, ce ne sont pas tant ces autobus, téléphones, et autres…
– Machines, suggéra Fagot.
– Précisément, je te remercie, dit lentement le magicien de sa profonde voix de basse, que cette question beaucoup plus importante : ces citadins ont-ils changé intérieurement ?
– Question de la plus haute importance, en effet, monsieur. »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana