Anna Colin Lebedev
Oscillant entre sociologue et blogueuse...
Abonné·e de Mediapart

53 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juin 2012

Anna Colin Lebedev
Oscillant entre sociologue et blogueuse...
Abonné·e de Mediapart

Jour de fête à Kiev: autour de l'Euro 2012

« L’école sera fermée les jours de match ! », m’a annoncé avec joie ma fille en rentrant de son école franco-ukrainienne. Ce n’était pas vraiment une surprise. Il y a plusieurs semaines, la même information m’a été donnée à la maternelle de mon fils. Un certain nombre d’administrations avaient aussi annoncé leur fermeture à l’occasion de l’Euro.

Anna Colin Lebedev
Oscillant entre sociologue et blogueuse...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« L’école sera fermée les jours de match ! », m’a annoncé avec joie ma fille en rentrant de son école franco-ukrainienne. Ce n’était pas vraiment une surprise. Il y a plusieurs semaines, la même information m’a été donnée à la maternelle de mon fils. Un certain nombre d’administrations avaient aussi annoncé leur fermeture à l’occasion de l’Euro.

Voici des mois que Kiev se prépare à accueillir le tournoi européen de football, à grands renforts de chantiers bâclés, de chaussées éventrées et de paravents cache-misère à l’effigie de l’Euro. Les magasins qui se respectent ont tous un stand de produits dérivés : casquette, t-shirt, écharpe, mais aussi tongs, serviettes de plage, mugs, cahiers d’écoliers, boîtes de chocolats, sacs besace. C’est amusant, je ne vois personne dans la rue arborant ces délicieux objets.

D’ailleurs, cela fait plusieurs jours que je ne vois tout simplement personne dans les rues de Kiev. Il faut dire que tout a été fait pour vider la ville de ses habitants. D’abord, fermeture anticipée des écoles et universités, ce qui a eu pour effet un départ massif des jeunes à la campagne, accompagnés de leurs grands-parents. Ensuite, annonce du bouclage du centre ville les jours de match, ce qu’il faut lire comme « Vous feriez mieux de ne pas y aller ». Enfin, plus insidieusement, l’arrivée massive des supporters dans la ville a été présentée comme un cataclysme, comme le débarquement d’une masse humaine incontrôlable, vaguement dangereuse, ne parlant aucune langue locale et donc incompréhensible.

La campagne de communication a bien marché. Le centre ville s’est en grande partie vidé de ses habitants quelques jours avant l’Euro. Seuls quelques supporters étrangers perdus errent dans les rues en cherchant désespérément un local à qui demander un renseignement.

La pratique n’est pas originale.

Récemment, une amie chercheuse me racontait une « fête de l’enfance » organisée par le pouvoir local qu’elle a observée dans une école de province ukrainienne. De longs discours, des écoliers alignés au cordeau. C’était une fête, mais manifestement pas pour les enfants.

Il y a quelques semaines, le président russe fonçait vers son inauguration à travers une ville de Moscou déserte, vidée de ses habitants pour l’occasion. C’était une fête, mais manifestement pas pour ses électeurs.

Demain sera un jour de fête à Kiev.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin