La sécu ça coûte, mais les fonds de pensions ça rapporte ?

Le grand débat national présente la protection sociale comme une dépense publique (excessive)...la présentation n'est-elle pas un peu tronquée ?

La dépense publique est très élevée, plus que chez nos voisins, cf la note de france stratégie de janvier 2019 (billet antérieur). Mais c'est surtout les dépenses de protection sociale au sein des dépenses publiques (pas sur l'hôpital d'ailleurs). Ainsi récemment le premier ministre a souligné le coût des retraites qui, pourtant, sont financées par les cotisations sociales et non par les impôts.

La dépense de protection sociale, via l'assurance publique de sécurité sociale est donc agrégée aux dépenses de l'état

structure

Un excellent collègue Palois me l'a expliqué :

"Les dépenses de sécurité sociale sont considérées comme des dépenses publiques, alors que les dépenses assurantielles (et de mutuelle) sont considérées comme des recettes et participent donc au PIB. Autrement dit, plus on transfère de la sécu vers les assurances/mutuelles, plus on diminue les dépenses publiques et plus on augmente le PIB, et donc plus on diminue (fortement) le ratio "dépense publique/PIB" c'est à dire qu'on apparaît budgétairement plus vertueux....

c'est juste...et vu du cotisant ce n'est pas pareil...il paye plus et est moins remboursé.

Par ailleurs l 'assurance privée est moins solidaire, elle s'éloigne de l'égalité républicaine puisqu' on passe du "à chacun selon ses besoins" de la sécu, à "à chacun ses ses moyens" de l'assurance privée.

Si on arrête d'opposer dépense publique et privée, et qu'on compte par rapport à la richesse nationale, la sécu coute moins cher que les assurances privées qui ont des frais de gestion" supérieurs (budget marketing,  dividendes aux actionnaires pour le privé)."

C'est frappant dans le cas de l'assurance maladie : les assurances, mutuelles et fonds de prévoyance ont un budget de 40 milliards, donc cinq fois moins que la branche maladie de la sécu, elles financent 13% de la consommation de soin ...donc six fois moins que la sécu (qui paye pour 77% de la consommation de soins)... de 5 à 6...il y a comme un delta ...

assprivees

 

Alors comment comprendre que la sécu soit une dépense et que les assurances créent, elles, des richesses.

https://www.argusdelassurance.com/institutions/organisations-professionnelles-et-regulateurs/medef-les-assureurs-soutiennent-geoffroy-roux-de-bezieux.130345

Le tableau du grand débat national fait apparaitre sur les 1000 euros de dépenses publiques 575 euros de protection sociale.

deppub

Part on du principe que la France doit se comparer aux pays qui possèdent des fonds de pension et des assurances privées pour protection retraite et maladie ?

 

C'est un choix implicite effectué d'emblée qui ne semble pas avoir été débattu

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.