Anne-Sarah Kertudo
Directrice de l'association Droit Pluriel
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 juin 2022

Ces naissances imprévues

Je me souviens que lorsque j’étais enceinte, ma gynécologue m’a prescrit des examens pour vérifier que l’enfant à venir n’était atteint d’aucune pathologie particulière. J’ai souri lorsque le médecin, regardant l’échographie, a conclu : « Tout est normal ». J’étais heureuse de cette nouvelle. Amusée un peu aussi qu’il me dise cela à moi, sourde à 70 % et très malvoyante.

Anne-Sarah Kertudo
Directrice de l'association Droit Pluriel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je me souviens que lorsque j’étais enceinte, ma gynécologue m’a prescrit des examens pour vérifier que l’enfant à venir n’était atteint d’aucune pathologie particulière. J’ai souri lorsque le médecin, regardant l’échographie qu’il tenait en l’air, au bout de son bras tendu, a conclu : « Tout est normal ». J’étais heureuse de cette nouvelle. Amusée un peu aussi qu’il me dise cela à moi, sourde à 70 %, très malvoyante et alors que je pressentais déjà sans doute que quelques années plus tard, je deviendrai aveugle.

Mes enfants sont nés sans handicap et les photos de ces moments racontent l’émotion et la joie d’une famille débordant de bonheur.

La naissance est en général un évènement heureux et on sait combien les premiers moments comptent pour la construction de l’individu.

Mais, l’annonce du handicap transforme cet instant unique en épisode dramatique. L’enfant est accueilli dans les larmes, l’inquiétude, parfois la déception. Comment grandit-on quand on est cet enfant-là ? L’enfant dont ne voulait pas ? « Il va falloir faire le deuil de l’enfant dont vous avez rêvé », a dit le médecin à mon amie le jour de la naissance de son premier bébé. « Il faut que nous digérions, il nous faut un peu de temps pour renoncer à tout ce qu’on avait envisagé pour la vie de notre enfant » me racontait ce papa au lendemain de l’accouchement.

En tant que maman qui souhaitait que mes enfants voient, entendent, je ne dirai pas que le handicap est indifférent. Bien évidemment, les parents veulent le meilleur pour leurs enfants et éviter tout ce qui pourra compliquer leur existence. Mais ces enfants-là viennent au monde et comme les autres, ils méritent d’y être accueillis le mieux possible.

Une personne sur six est concernée par le handicap dans son corps et l'immense majorité des situations sont invisibles. Je me demande pourquoi nous ne sommes pas préparés à cela dès le départ.

Pourquoi plutôt que de renforcer le désir d’enfant « normal », on n’informe pas les parents que peut-être leur enfant ne verra pas, n’entendra pas, aura éventuellement des troubles cognitifs et ne sera pas la copie conforme de la photo sur les paquets de couches. On pourrait les informer que cette variation de fonctionnement pourra survenir à la naissance, ou plus tard et que ce n’est pas si grave. Ce n’est pas la promesse d’une vie de malheurs. C’est vivable, cela n'empêchera pas une vie heureuse et épanouie.

Cette information permettrait à des parents d’être préparés à la diversité du genre humain.

Les politiques d’inclusion arrivent tard : le fameux changement de regard qu’elles appellent de leurs vœux doit intervenir dès la naissance. Il faut former les gynécologues, médecins et sage-femmes à envisager le handicap comme un évènement de la vie normale.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu