Anne-Sarah Kertudo

Sa biographie
Anne-Sarah Kertudo est directrice de l’association Droit Pluriel. Elle milite pour l’accès au droit pour tous depuis 20 ans, est à l’initiative de la première permanence juridique en langue des signes et du « Procès dans le noir ». Autrice de Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? (L’Harmattan, 2010), elle est par ailleurs réalisatrice de documentaires. www.droitpluriel.fr
Son blog
20 abonnés Le blog de Anne-Sarah Kertudo
Voir tous
  • Soyons les héro·ïne·s de notre histoire!

    Par
    Dans l’histoire du handicap, aucune figure résistante n’a émergé, ouvrant le champ des possibles. Privées de figures héroïques, les personnes en situation de handicap peinent à s’envisager actrices, acteurs de leur émancipation. L’époque n’est plus aux hommes providentiels et il faut s’en réjouir. Nous devons être les héroïnes, les héros qui nous manquent.
  • «Convergences des luttes intimes»

    Par
    Les violences subies par les populations réunies sous l’étiquette disqualifiante « handicapées » ne diffèrent en rien de celles infligées aux autres groupes minorisés. La mise en infériorité sociale vous met dans la tête que vous n’avez pas votre place dans un monde pensé et conçu pour un groupe auquel vous n’appartenez pas. Il est temps de s’inspirer des luttes menées par d’autres.
  • Handicap: des millions de personnes confinées depuis des années

    Par
    Ces dernières semaines, tous les deux jours, j’ai publié des «Chroniques du handicap confiné» et, pour cela, j'ai interrogé des personnes en situation de handicap afin qu’elles me racontent l’impact et les conséquences de l'enfermement forcé créé par le confinement. La conclusion est que nombre de personnes handicapées sont confinées depuis des années.
  • Violences faites aux femmes: tout n’a pas été dit!

    Par
    Voilà des semaines qu’on en parle, qu’on en parle enfin : les féminicides, les violences conjugales, le viol, le harcèlement sexuel... Pourtant, à longueur de tribunes, d’interviews, de témoignages et d’analyses, il y a une réalité dont on ne parle jamais : 4 femmes en situation de handicap sur 5 sont victimes de violences.
  • Handicap: la construction d’une domination

    Par
    Nous sommes sourds, aveugles, paraplégiques, trisomiques ou schizophrènes. Nous sommes malentendants, malvoyants, dyslexiques, autistes. On nous appelle «personnes handicapées». Nous représentons une, deux, peut-être trois personnes sur dix. Nous appelons à une révolution culturelle pour que disparaisse la barrière symbolique qui sépare la société en deux : «valides» et «handicapés».