Anon
Accompagnement spirituel
Abonné·e de Mediapart

562 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2014

Éveil (1)

Anon
Accompagnement spirituel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le rêve : dans un décor de science-fiction à la Paul Gillon, sur une planète quelque part dans l'univers, un homme, une femme et un enfant marchent dans une forêt. La femme prévient l'enfant qu'ils vont passer par un lieu qui recèle de très forts attraits, mais qu'il ne faut surtout jamais y céder. Aussitôt qu'elle a émis cette recommandation, elle s'écrie : "mais moi, c'est plus fort que moi, je ne peux pas m'en empêcher" et, laissant là l'homme et l'enfant, elle se précipite dans une clairière, que l'enfant découvre à ce moment en suivant sa mère des yeux. Au centre se dresse une formation vivante, à l'aspect d'une immense colonne évasée à la base, qui semble être une émanation du sol, un organe de la planète. On ne distingue pas bien son sommet, mais elle ne monte quand même pas aussi haut que les arbres qui entourent la clairière. Tout autour de la colonne, à une certaine distance de sa base, orientées vers elle, se trouvent des espèces de grosses limaces plus ou moins piriformes. Leur extrémité renflée repose sur le sol et elles relèvent l'autre extrémité en direction de la colonne. La femme, qui s'est affalée sur l'une de ces limaces, à plat ventre sur son dos, se frotte de toute son énergie sur elle dans une sorte de simulacre de l'acte amoureux, tant et si bien que la limace peut alors laisser jaillir un jet mi liquide mi vaporeux qui s'élève pour tenter d'atteindre le sommet de la colonne.

Je me suis réveillé, je ne savais pas où j'étais, ni qui j'étais. C'était moi, bien sûr, mais ce que je faisais là, et surtout, surtout, pourquoi est-ce que je me réveillais ? Normalement, je n'aurais pas dû, je devrais être en train de dormir, encore, et pour toujours. C'était ça qui était prévu, que j'avais voulu, et que j'avais fait. Mais là, je me réveillais...

C'était sans doute une chambre, puisque j'étais dans un lit, mais trop grande. Pas une vraie chambre, avec ces murs vert, avec cette fenêtre comme un soupirail, petite, enfoncée dans un mur épais, ne laissant que deviner un ciel gris. Et de l'autre côté de la pièce, cette cloison avec ce vitrage dépoli, de mi-hauteur jusqu'au plafond, qui luisait d'une luminosité jaunâtre. J'étais dans des locaux publics, sûrement. Il y avait un autre lit, vide, à l'autre bout de la 'chambre'. Ma mère était à mon chevet. Ça non plus, ce n'était pas du tout ce que j'avais prévu. Je n'avais rien prévu du tout, en fait, puisque j'aurais dû encore dormir, mais surtout pas ça.

J'avais essayé, pourtant, de vivre. J'avais essayé de jouer le jeu, de m'intéresser, de me passionner. De faire comme si c'était normal, la vie, cette vie, cette bagarre continuelle, contre les autres, contre moi. J'avais tout essayé, tout ce que j'avais pu imaginer, une petite amie, des drogues, prier. Et j'étais allé loin, tellement loin, au bout de tous les possibles, au bout de toutes mes forces, de tous mes désirs, qu'il n'y avait eu plus rien. Plus rien pour me faire lever, plus rien pour me faire marcher encore une fois. Je n'étais pas suicidaire, loin de là, mais il n'y avait plus rien que je puisse vouloir. Alors je m'étais endormi pour ne plus jamais me réveiller. C'est du moins ce que j'avais pensé, mais je m'étais trompé, visiblement.

Des souvenirs, alors, me sont revenus. J'étais emporté à l'hôpital, oui, c'est ça. On m'avait trouvé comme ça, dormant, refusant de me réveiller, on avait fait venir un médecin, qui avait décidé de me faire interner en H.P., placement d'office. Et d'autres souvenirs, encore. On m'emmenait passer des examens, radios, IRM. Je ne sais pas qui avait ces souvenirs. Était-ce moi ? mais je dormais. Et puis maintenant, un autre souvenir encore, le dernier. On m'a allongé sur un lit mobile, des infirmiers m'y ont maintenu fermement, on m'a mis dans la bouche, entre les dents, un genre de cylindre, spongieux mais ferme, on a frotté mes tempes avec de l'éther, et on y a appliqué deux disques métalliques. Oui, voilà, on m'a 'fait' des électrochocs. Ah ! c'est donc sans doute ça qui m'aura fait revenir.

Source : dieu qui se cache (1) : Éveil

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin