Anon
Accompagnement spirituel
Abonné·e de Mediapart

562 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 août 2017

Je et toi

Qu'est-ce que l'amour ?

Anon
Accompagnement spirituel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

S'il y a un sujet par excellence, je crois, qui nous permette de rentrer avec pertinence dans cette question, c'est celui du suicide. En effet, si je me propose d'aborder ce sujet, je me trouve immédiatement confronté au problème de savoir à qui je m'adresse : à une personne qui se sent, à des degrés divers, attirée par cette issue ; ou à une personne dont c'est un proche, qui en est tenté ou qui l'a fait. Tout se passe comme s'il m'était quasiment impossible de dire la même chose, les mêmes phrases, les mêmes mots, aux unes et aux autres, sans faillir à la bienveillance que je souhaite leur garder également.

Je ne me sens effectivement pas le droit de juger la personne qui envisage de mettre fin à ses jours, ou qui l'a fait. Je ne suis pas à sa place, je ne peux pas l'être. Je peux éventuellement me représenter, ou m'imaginer me représenter, ce qu'elle vit, les souffrances qu'elle endure, le désespoir qui l'étreint, la déréliction qui s'est emparée de tout ce qu'elle est ; cela ne reste qu'une représentation, et je n'ai aucun moyen de savoir ce que cela lui fait, réellement, à elle et elle seule. La décence, la moindre des décences, m'impose ici d'accepter et de respecter son choix, quel qu'il a été, ou, à l'avance, quel qu'il sera.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a rien que je puisse faire ou essayer de faire, mais que ce respect absolu en est la condition incontournable, et c'est ce qui en fait toute la difficulté. C'est ici que se teste dramatiquement l'amour : au-delà de l'attachement. Et il faut le dire : l'amour, cet amour-là, n'est pas humain, est au-dessus de nos forces, qui que nous soyons. Car ce n'est pas une question de volonté, même s'il faut quand même avoir au moins le désir d'essayer, pour qu'il nous soit donné. Nous ne savons pas, et ne saurons vraisemblablement jamais, aimer, mais l'amour peut pourtant parfois s'emparer de nous pour ses propres fins.

Si je reviens maintenant à la personne qui ne voit pas comment faire encore un pas de plus dans ce monde, ou qui a déjà fait le pas définitif pour le quitter, il me semble certain que c'est, elle aussi, le même drame qu'elle vit, le drame d'un amour à offrir, qu'elle n'arrive pas à trouver en elle, auquel elle n'arrive pas à s'ouvrir, pour le laisser la traverser et donner vie au monde grâce à elle. Oui, le suicide est un échec, mais avant tout un échec de l'amour lui-même, et donc échec dont il est délicat d'imputer toute la responsabilité aux seuls concernés directement. Quand une personne se suicide, c'est en réalité l'humanité entière qui est en cause.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves