François Fillon : M.Propre aux mains sales

Déclaration du candidat Fillon : « Il y a une injustice sociale entre ceux qui travaillent dur pour peu, et, ceux qui ne travaillent pas et reçoivent de l’argent public » (Déclaration du 20/10/2012 François Fillon 1 er ministre du gouvernement Sarkozy) De qui parlez-vous M.Fillon ? Rappel des faits : Contrats de Pénélope Fillon :

Déclaration du candidat Fillon : « Il y a une injustice sociale entre ceux qui travaillent dur pour peu, et, ceux qui ne travaillent pas et reçoivent de l’argent public » (Déclaration du 20/10/2012 François Fillon 1 er ministre du gouvernement Sarkozy)

De qui parlez-vous M.Fillon ?

Rappel des faits :

Contrats de  Pénélope Fillon :

De 1998 à  juillet 2002 : Attachée parlementaire recrutée par son mari, député de la Sarthe.

 Salaires 2001 : 3900 bruts /mois, 2002 4600 Bruts / mois, quand le salaire moyen se situerait  à 2.643 euros bruts /mois (Enquête du Monde 20/11/2014) Un peu choquant, cette rémunération de plus de 75% de la moyenne des autres attachés…Pourquoi ? Une attachée exceptionnelle ou simplement la femme du patron ? Dans une entreprise privée, pratique déjà condamnable, mais que dire pour nos finances publiques c'est-à-dire  nos impôts ?

Juillet 2002 quand M. Fillon rentre dans le gouvernement Chirac, Pénélope Fillon devient l’attachée parlementaire de Marc Jouland, remplaçant de M. Fillon, et là, sa rémunération s’envole 6900 Bruts jusqu’à atteindre 7900 euros bruts par mois en 2006 siphonnant littéralement l’enveloppe parlementaire qui est de 9561 euros brut /mois pour les attachés parlementaires. Pourquoi une telle augmentation, privant de fait, Marc Jouland de bénéficier de l’aide d’autres assistants parlementaires ?

Il existe une règle de plafonnement des rémunérations quand il s’agit du conjoint du député :, 50% de l’enveloppe totale allouée de 9561, soit 4780.5 Euros, ce  plafond ne s’applique pas quand l’attaché parlementaire n’est pas le conjoint… C’est légal, alors pas de problème pour M. Fillon, qui a dû imposer à son remplaçant non seulement sa femme mais également ce niveau de rémunération ! Qu’importe c’est l’Etat qui paye, à savoir les contribuables, vous, moi, nous tous…y compris les plus démunis qui payent tous les jours de la TVA –impôt sur la consommation – représentant 50% des recettes de l’Etat…

Le 31/08/2007, le contrat de Pénélope se termine auprès de Marc Joulaud, en effet, depuis 3 mois, son mari est à Matignon avec un salaire de 21.300 euros bruts ou nets, quelle importance à ce niveau là de rémunérations…Argument récent de M. Fillon disant que l’on mélangeait le brut et le net…

En mai 2012, M. Fillon quitte Matignon, en juin, il est de nouveau député, et recrute à nouveau sa femme, «  son salaire n’est que de 4.600 euros par mois », elle est embauchée alors, en juillet 2012 à la Revue des 2 mondes comme critique littéraire à 5000 Euros bruts /mois. François Fillon redevenu simple député à 12000 euros /mois a tapé à la porte de son ami Ladrait de Lacharriére pour trouver un complément de revenus pour le couple.

Au total, 500.000 euros de fonds publics ont été abondés pour rémunérer la femme de M. Fillon, ajoutés les 100.000 euros  touchés entre juillet 2012 et décembre 2013.

Octobre 2013, suite à l’affaire Cahuzac, le gouvernement Hollande veut moraliser la vie publique et propose un projet de loi sur la transparence de la vie publique. M. Fillon s’oppose, est irrité, scandalisé comme aujourd’hui parce qu’on lui demande des comptes sur l’utilisation de fonds publics- on croit rêver- cette loi, d’après lui, jette une suspicion sur les élus, comme si la vie politique était immorale, il rajoute je n’ai rien à cacher (voir vidéos14/04/2013 Europe 1, ITélé et le Parisien) ), il ne votera pas cette loi, comme la majorité d’ailleurs des candidats LR, comportement un peu paradoxal pour celui qui se veut le chantre de la probité c'est-à-dire l’honnêteté des hommes politiques. Il s’offusque de la volonté de moralisation de la vie politique, et de devoir rendre des comptes sur l’utilisation des fonds publics !

Est-ce cette nouvelle loi, entrant en vigueur au 1/01/2014, faisant obligation aux élus de  déclarer les activités de leur conjoint, qui motive François Fillon de mettre un terme à toutes les activités de celle-ci ?

Et que dire s’il s’avérait de surcroît qu’ il s’agissait d’un emploi fictif ?

Déclaration du candidat Fillon : « Il y a une injustice sociale entre ceux qui travaillent dur pour peu, et, ceux qui ne travaillent pas et reçoivent de l’argent public » (Déclaration du 20/10/2012 François Fillon 1 er ministre du gouvernement Sarkozy).

Dans les cours de récréation, les enfants disent ; « c’est celui qui dit qui est », alors de qui parlez-vous M. Fillon ? En relisant votre déclaration, elle apparaît comme un aveu terrible vous concernant.

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.